Blog Movaway Divers

Des questions sur les stages, jobs ou encore logements en colocation a Londres? 23-03 2018

Zoom sur l’expérience job de Mamadou à Londres

Aujourd’hui focus sur le parcours à Londres de Mamadou, un de nos expatriés en colocation à Londres. Il va nous parler de son expérience à Londres et vous donner quelques conseils pour profiter au maximum de ta colocation à Londres ? Soyez attentifs et prenez de quoi noter Mamadou nous dit tout sur la colocation à Londres

 

Bonjour Mamadou, et merci de nous avoir accordé cette entrevue.

C’est avec plaisir

Tu es arrivé à Londres depuis 7 mois maintenant, comment se passe ton expérience à l’étranger ?

« Oui je suis arrivée à Londres en septembre 2017. J’ai décidé de partir sur un coup de tête pour améliorer mon anglais.  Et aujourd’hui ça fait 7 mois que je suis ici et je ne regrette vraiment pas d’être venu »

Comment t’es venu cette idée de tout quitter pour partir vivre à Londres ?

« Honnêtement c’était vraiment sur un coup de tête en l’espace de deux semaines j’avais pris ma décision et j’étais prêt à partir. Je venais d’avoir mon BAC, je n’avais pas trouvé de formation pour la rentrée de septembre je me suis donc dit: pourquoi ne pas m’installer à Londres. Mon niveau d’anglais était catastrophique c’était une bonne occasion pour l’améliorer. »

"Pour moi c'était la ville de tout les défis et de toutes les opportunités!"

Comment s’est passée ton arrivée sur place Mamadou ?

« J’avais longtemps hésité à faire appel à une agence de placement, mais au vu de mon niveau d’anglais je me voyais mal partir à l’aventure sans job ni logement à Londres.  Finalement je n’ai pas regretté, car grâce à Movaway tous s’est bien passé.

 

Comment as-tu choisi le quartier de Londres où t’installer ?

« J’ai fait part à Movaway de ma volonté d’avoir un logement en zone 2 assez proche du centre. Comme Londres est une grande ville je savais que plus j’étais proche du centre mieux c’était. Je voulais donc impérativement un logement en colocation en zone 2.»

Dans quel quartier était située ta colocation à Londres ?

« Ma première colocation était située dans le quartier de Whitechapel, à la limite de la zone 1 et la zone 2. La situation géographique de ce logement était idéale pour mes premières semaines à Londres. J’ai pu m’habituer à la ville plus facilement, car j’étais proche du centre, c’était aussi plus facile pour toutes les démarches administratives »

 

Que penses-tu de Whitechapel ?

« Super ! Ce quartier est situé à un arrêt seulement de la City.  Il suffit de regarder en l’air pour apercevoir les Skyscrapers au loin. C’est un quartier vivant avec beaucoup de passage. Aussi cosmopolite que le reste de la ville c’est un quartier avec une grande communauté musulmane, on retrouve plein de restaurant et de cafés orientaux. C’est vraiment un borrough cool, pratique, proche de tout et bien desservit. Pour ceux qui arrivent à Londres je conseille ce quartier, car il permet de profiter du centre de Londres . Que ce soit pour ceux qui cherchent un job ou un stage à Londres, Whitechapel c’est l’idéal. Seul bémol: comme on est assez près du centre les prix des loyers sont assez coûteux, bon après, chacun son budget, mais pour faire des économies ce n’est pas un bon plan, mais pour tout le reste je recommande »

"J'ai eu beaucoup de chance puisque je n'étais qu'à un arrêt de mon travail ! Qui dit mieux ?!"

Parle-nous de la suite de ton aventure à Londres

“Movaway m’a décroché 3 entretiens. Je redoutais un peu cette étape à cause de mon niveau d’anglais, mais mon conseiller Movaway a vraiment pris le temps de comprendre mes recherches et mes attentes et a su me proposer un job en adéquation avec mon niveau d’anglais. Les entretiens se sont bien passés, c’était vraiment rassurant d’avoir quelqu’un derrière soi sur qui s’appuyer. »

 

Comment se sont passés tes débuts en colocation ?

« Comme je le disais, j’ai intégré une grande colocation dans le quartier de Whitechapel. C’est sûrement l’un des meilleurs quartiers pour une colocation à Londres quand on arrive.  Nous étions 6 colocataires, que des jeunes entre 19 et 24 ans venus du monde entier, pour la plupart étudiant.  Ce quartier est situé en zone 2 à l’est de Londres, il est donc très bien desservit, tant par le métro que par les nombreux bus. Quand on n’a pas l’habitude de la colocation, c’est bizarre au début, mais on s’habitue vite. Les autres membres de la colocation m’ont rapidement mis à l’aise ce qui m’a beaucoup aidé à m’intégrer. »

Comment se sont passées tes premières démarches concernant ton job à Londres ?

« Avant toute chose la première démarche à faire c’est de faire son National Insurance Number, c’est l’équivalent du numéro de sécurité sociale en Angleterre sans quoi on ne peut pas travailler. En arrivant à Londres j’avais peur que ce soit compliqué et qu’il demande tout un tas de paperasse et finalement là encore, j’ai été étonné. On obtient son NIN en 5 minutes chrono ! Il suffit d’appeler un numéro que l’on trouve facilement sur internet, répondre à des questions classiques du genre « quand êtes-vous arrivé à Londres? » ou « pourquoi avez-vous besoin d’un NIN? » à l’issue de cette série de questions on vous donne un rendez-vous afin de récupérer votre numéro final et le meilleur dans tout ça c’est qu’en attendant votre NIN vous pouvez travailler pendant un mois sans ! »

“Après avoir passé les trois entretiens via Movaway, j’ai eu une réponse pour un job de plongeur et kitchen helper. C’était le job parfait. Mon anglais était très faible et j’avais peur de ne pas pouvoir gérer une conversation avec les clients. J’ai commencé par deux jours d’essais rémunérés, la semaine d’après je signais le contrat et je commençais officiellement à travailler ».

 

Ton logement n’était pas très loin de ton job à Londres?

« Le restaurant était situé dans le quartier de Soho dans le centre de Londres, au nord de Westminster et au sud du British Museum. C’est un des plus emblématiques et des plus animés de Londres, car on retrouve Piccadilly Circus, Trafalgar Square Carnaby street et Oxford Street. Soho est réputé pour son côté excentrique, il y a beaucoup de boîtes de nuit de bars de pubs et de magasin en tout genre. C’est aussi là qu’on retrouve la grande communauté asiatique formant Chinatown. Pour les fans du shopping et de la fête, je vous garantit que Soho est the place to be ! Comme on est au centre de Londres c’est pratique pour visiter ou aller faire la fête après le travaille j’étais proche de tous et j’aimais vraiment beaucoup le quartier. De plus, l’ambiance au boulot est si différentes de ce que l’on connait en France, plus détendu et friendly. Ca m’a rassuré étant donné que je passais nettement plus de temps au travail que chez moi. Il faut compter 20 à 30 minutes (selon les heures de pointe) pour relier Whitechapel, le quartier de ma colocation ,à Soho. Je trouve le temps de trajet raisonnable et on ne voit pas le temps passer dans les transports à Londres tout est tellement animé. Le gros avantage c’est que la ligne de métro allant jusqu’à Whitechapel est une ligne 24 h/24 le week-end, pratique pour rentrer chez-moi quand j’assurais le service du soir. »

Le job n’était pas trop compliqué ?

« Les premiers jours ont été les plus compliqués, car même si j’étais en cuisine et que je n’avais pas besoin de beaucoup parler il fallait comprendre les consignes et tâches demandées. Le vocabulaire utilisé était donc technique, mais il ne faut pas avoir honte de faire répéter les gens et au bout de deux jours on avait fait le tour c’est relativement toujours les mêmes tâches qui reviennent ; nettoyer couper, ranger, trier, etc. Dans le quartier de Soho où je travaillais il n’y a jamais de période creuse, le passage est constant car c’est un quartier très touristique ; on peut donc dire que je ne m’ennuyais jamais au travail (rire) ! »

 

Le bilan de cette expérience ?

« Ce job a été très formateur pour moi autant au niveau de langue que de mon insertion sociale. Les Anglais sont tellement différents, notamment dans le monde du travail, ils sont plus avenants et c’est donc plus facile de s’intégrer et s’ouvrir aux autres ! J’ai nettement amélioré mon niveau d’anglais, je ne suis pas devenu complètement bilingue, mais j’avais plus de facilités à comprendre et à construire une phrase. J’ai aussi appris quelques bases en cuisine ce qui est un grand pas pour moi qui sais à peine faire cuire un œuf (rire). Malgré tous les bons moments passés dans ce restaurante suis partit au bout de 3 mois. J’avais envie de voir autre chose et de tenter ma chance dans un secteur plus proche de mon niveau d’anglais intermédiaire. »

"Je ne rêvais que de sorties, de rencontres et de découvertes. Entre Chinatown, Blanglatown, Soho et Kensington j'étais servi !

As-tu trouvé facilement un autre job après ?

« Oui et ça m’a beaucoup étonné. Mon niveau d’anglais me permettait désormais de travailler en tant que serveur, ou barmaid et ça tombait bien, car c’est ce que je recherchais ! J’ai donc postulé dans tous les pubs bars et restaurants autour de chez moi et la semaine d’après je commençais à travailler. Le temps d’adaptation a été plus court cette fois-ci ! Une après-midi et j’étais rodé. »

 

Super nous sommes ravis que tu aies pu trouver un job à Londres aussi facilement ! Parle-nous un peu plus de ta colocation !

« Eh bien ma colocation à Londres se passait toujours aussi bien. Au début j’appréhendais un peu le fait de vivre en communauté avec des personnes que je ne connaissais pas, car je suis de nature assez réservé et timide ! Mais finalement mes colocs’ m’ont bien intégré et mis à l’aise dès les premiers jours ! Ils n’hésitaient pas à engager la conversation et à essayer de créer un lien avec moi. J’ai apprécié, car j’avais peur d’être mis de côté étant donné qu’ils étaient déjà tous là depuis au moins 5 mois.  Le salon était un véritable lieu de rencontre le soir après le boulot on se racontait nos journées de travail ou de cours c’était vraiment agréable. Personnellement ça me permettait de pratiquer au maximum l’anglais ! Je redoutais de tomber dans une colocation à Londres avec des Français, car je sais qu’ils sont assez nombreux dans la capitale britannique et que je n’aurais jamais parler autant anglais ! »

 

Ta colocation à Londres a donc été une bonne expérience pour toi ?

« C’était vraiment bien. La coloc’ était juste super. Ça m’a permis de me faire des amis et de ne pas me sentir seul une fois à Londres. La colocation est vraiment un bon moyen pour partir vivre à Londres. Elle a facilité mon intégration, m’a permis d’améliorer considérablement mon niveau d’anglais ! Car forcément le seul moyen de nous comprendre avec les autres colocataires c’était de parler cette langue. Pas le choix (rires) Au début ça a donné de sacrés malentendus, mais ça reste des bons souvenirs. Grâce à la colocation, j’ai pu vivre tout près du centre de Londres. Je ne pense pas qu’en louant un appartement seul j’aurais pu être aussi bien placé pour le même prix ! Je conseille vivement ce type de logement pour les étudiants, jeunes travailleurs ou les jeunes qui viennent faire un stage à Londres. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Which #FRIENDS character are you most like?

Une publication partagée par Friends Fans (@friendsbestscenes) le

 

Globalement tu apprécies ton expérience à Londres ?

« Honnêtement je ne regrette vraiment pas d’avoir choisi Londres comme destination. C’est vraiment une ville parfaite pour les jeunes qui souhaitent réaliser un stage ou vivre une première expérience professionnelle à l’étranger.  C’est une ville vraiment cool on y rencontre pleins de gens tout le temps, et de tous les horizons. Depuis que je suis parti vivre à Londres, je connais des nationalités que je ne connaissais même pas (rire). Il y a tellement de nationalités différentes qui vivent dans la même ville. Ça m’a vraiment ouvert l’esprit et fait gagner en maturité. Je tiens aussi à dire et à confirmer que Londres est une ville qui ne dort vraiment jamais. Je suis resté 5 mois à Londres et il ne m’est jamais arrivé une seule fois de tourner en rond. Il y a tellement de chose à voir, de pubs et de restaurants à tester ! Ce qui est bien c’est que tous les musées sont gratuits, donc quand on a un petit budget c’est parfait ! Rien que pour faire le tour de tous les quartiers de Londres, ça prend un certain temps. Quand je décidais de rester tranquillement à la maison, on organisait des petites soirées avec mes colocataires et c’était tout aussi bien que de sortir faire la fête. Même si Londres reste une ville assez chère il faut se renseigner, car c’est aussi une grande ville étudiante et plein de choses sont mises en place pour les étudiants et les jeunes. J’aime tellement vivre ici que cela fait déjà 8 mois et que je ne compte pas rentrer de si tôt ! »

 

 

Finalement tout le monde peut trouver son bonheur à Londres ?

« OUI je vous l’assure que tout le monde peut s’épanouir à Londres et j’en reste convaincue.  Et encore, je ne vous ai parlé que des quartiers principaux sinon il faudrait prévoir 8 heures d’interview pour aborder tous les quartiers de Londres (rire). L’ouverture d’esprit est tellement grande ici. Par exemple une chose qui m’avait étonné dès mes premiers jours en tant que livreuse c’est la double signalisation. À Londres il y a beaucoup de quartiers « communautaires » comme Chinatown le quartier asiatique, Bricklane le quartier bangladeshi et South Kensington le quartier français. Chacun de ces quartiers dispose de la double signalisation: le nom des rues est écrit en anglais et dans la langue de la minorité ethnique du quartier. Étonnant non ? »

 

Etonnant en effet! Quels conseils pourriez-vous donner aux futurs expatriés qui se lancent dans l’aventure londonienne ?

« Je vis une expérience incroyable, j’ai rencontré plein de monde et j’ai un bon niveau d’anglais maintenant. J’ai appris à avoir le sens des responsabilités, à gérer un budget, et à me débrouiller seule. J’ai aussi énormément gagné en ouverture d’esprit. Pour tous les jeunes Français qui se lancent dans l’aventure, je n’ai qu’une chose à leur dire : n’ayez pas peur. Il faut venir à Londres avec l’envie d’apprendre et de découvrir de nouvelles cultures. Beaucoup de Français viennent pour faire un Stage à Londres et c’est le bon plan, car il y a beaucoup d’opportunités et même pour les jobs, Londres est une ville intéressante et mon expérience peut en attester.  Vivre à Londres c’est aussi une expérience unique, il y a tellement de choses à faire et à voir qu’on ne s’ennuie jamais. Tout le monde finit par trouver le quartier qui lui correspond. Une dernière chose : N’hésitez plus foncez !!

 

 

Marine S

photos Londres

Ils nous font confiance