Blog Movaway Divers

Préparer son départ à Londres est très important 11-08 2018

Les indispensables avant de partir en stage à Londres

Partir à l’étranger est une décision importante dans la vie d’un étudiant ou d’un jeune travailleur. C’est le début d’une aventure, mais aussi celui d’un engagement auprès de sa future carrière. La majeure partie des employeurs requiert aujourd’hui une expérience plus ou moins longue à l’étranger. Pour faire un stage ou seulement un petit job d’été, tout est bon à prendre, et cela renforcera votre CV !

Les employeurs recherchent ces profils, car ils sont la preuve d’une ouverture d’esprit, un sens de l’aventure, de la débrouille et bien entendu de la maîtrise d’une langue étrangère, et dieu sait que parler minimum deux langues est primordial aujourd’hui.

Tout c’est bien beau, mais il ne faut pas faire les choses précipitamment. Il y a des étapes à respecter, des documents à ne surtout pas oublier et un grand travail de préparation à entreprendre en amont du départ.

Nous avons donc dressé une petite liste pour te faciliter les choses. Ne nous remercie pas, c’est cadeau.

 

Les documents indispensables

 Convention de stage

C’est sans doute le document essentiel afin de réaliser votre stage, en France il est obligatoire afin de pouvoir être rémunéré et valider son année. En Angleterre c’est un peu différent. Les entreprises ne la demandent pas toujours, les conventions ne sont donc pas toujours les mêmes. Mais penses-y tout de même, car pour ton école en France c’est ce document qui prouvera ton expérience à l’étranger. Selon votre secteur d’activité, votre convention de stage précisera les objectifs, les tâches, les rôles et les projets dans lesquels vous serez impliqué, ainsi que ce que vous devrez apprendre et compléter pendant votre stage. Ton université ou école te la délivrera, sinon il suffit de leur demander et ils peuvent t’en faire une, si tu souhaites faire un stage non obligatoire pendant les vacances par exemple.

Passeport

Le sésame, sans lui tu ne pourras aller nulle part ! Alors, ne l’oublie surtout pas, ça sera ta carte d’identité à Londres. Petit rappel, beaucoup de pays dont le Royaume-Uni exige également que votre passeport soit valide pendant au moins six mois après la date prévue pour votre départ du pays alors vérifie bien avant de partir.

Ce n’est pas juste pour t’embêter, mais pour t’aider. En effet ton passeport te couvrira en cas d’urgence médicale, de changement de voyage ou pour toutes autres raisons !

Avant de partir en stage assure toi bien que ton passeport st encore valide dans les 6 mois qui suivent ton départ

Assurance

L’assurance voyage c’est toujours un plus ! Peu importe où tu te trouves, il peut toujours se passer quelque chose, un accident est très vite arriver et il est toujours bon de le prévoir, mieux vaut prévoir que guérir non ? L’assurance voyage te protège contre les urgences médicales, le vol, les événements météorologiques extrêmes, les annulations de vols… on te conseille d’en prendre une, tu ne perdras rien.

Tout ça paraît un peu pompeux, on te l’accorde, mais je t’assure ça vaut le coup. L’essentiel c’est d’être bien prêt à affronter ce que cette aventure mettra sur ton chemin. Mais crois-moi ce n’est rien comparé à tout ce que tu vas vivre à Londres. Des rencontres, une ouverture d’esprit extraordinaire, une ligne sur ton CV qui en fera rêver plus d’un, bref que du positif.

 Beaucoup d’entre vous sont des étudiants et le coût d’un tel voyage ou d’une telle expérience peut en faire reculer certains, et on le comprend tout à fait. Heureusement si tu souhaites d’inscrire dans une université anglaise pour septembre et pourquoi pas faire un petit job à côté pour te faire de l’argent ou améliorer ton anglais, tu ne seras pas seul. Déjà on sera là, et puis il y aura aussi ton école.

La bonne nouvelle, c’est que Londres propose des bourses d’études à destination des étudiants internationaux. La mauvaise c’est que la majorité d’entre elles s’adressent à des profils spécifiques, un niveau d’études particulier, ou aux meilleurs étudiants uniquement. Mais on ne perd pas espoir, oh non ! peut-être qu’il y a de la concurrence, mais la bourse s’adaptera à tes besoins et à ta situation financière.

A toi, donc, de faire un maximum de recherches pour garantir l’obtention d’une bourse.

Heureusement qu’on passait par là, on va te dresser rapidement une liste des bourses auxquelles tu pourras prétendre.

 

Les accessoires à ne surtout pas oublier :

On commence par les accessoires qu’il faudra plutôt mettre dans ton bagage en soute :

  • Une clé USB ou un disque dur externe contenant l’ensemble des documents importants à ne pas perdre donc à garder en sécurité dans ta valise.
  • Les quelques livres que tu penses importants ou intéressants et qui serait difficiles à trouver dans le pays d’accueil : ça, c’est une vraie astuce, parce que crois-moi à l’étranger on a tous besoin d’un peu de réconfort et les livres servent aussi à ça.
  • Ton iPod ou MP3 ! Indispensable
  • Si tu es nostalgique et que tu as peur d’avoir un petit coup de blues une fois partis, prends plusieurs photos de tes amis, de ta famille, ou de ton/ta chéri(e)…
  • Une liste des numéros utiles, des adresses, de votre nouvelle université, un itinéraire…

 

Si tu as déjà un logement dans ton pays d’accueil, mets l’adresse sur chacun de tes bagages, à l’intérieur et à l’extérieur de la valise au cas où la compagnie aérienne les perd. Ton adresse française ne servirait pas à grand-chose.

N'oublie jamais ta musique, petit conseil, quand les coup de blues arrivent on est toujours heureux de se réfugier dans son MP3 ou son iPod

Les documents à mettre dans ton bagage à main :

La préparation du bagage à main est tout aussi importante que la valise, tu vas voir pourquoi.

Les papiers liés à l’immigration :

Le passeport et le visa, à mettre impérativement dans ton sac, comme ça pas de galère ou de mauvaise surprise, tu l’as sur toi.

Une copie de ton certificat de naissance, même si ce n’est pas obligatoire, on ne sait jamais.

Des documents qui prouvent que tu es capable d’étudier pendant un an sans travailler sur place. Ça par contre c’est obligatoire et on te conseille fortement de l’avoir sur toi, encore une fois mieux vaut prévenir que guérir.

De l’argent pour tes premiers jours sur place :

Pas forcément besoin d’avoir trop d’argent sur soi, mais prends tout de même une petite somme en cas de perte de ta valise par exemple. On te conseille de prendre au moins 200 euros en pound. Il est toujours mieux de changer ses devises en France, car ça sera fait, mais il y a tellement de bureaux de change dans les aéroports de Londres que tu n’auras pas de mal à trouver, donc pas de panique.

On y reviendra, mais on ne te dira jamais assez de vérifier ta carte de crédit auprès de ta banque, est-elle compatible à l’international.

Tes documents de santé :

  • La liste de tes vaccins à jour
  • Des ordonnances pour deux mois de médicaments selon tes traitements
  • Si tu as une pathologie ou une maladie quelconque qui doit être suivie par un professionnel de santé il faut que tu disposes d’un suivi médical fait par ton médecin traitant et qui devra être donné au médecin sur place.
  • Une liste des allergies (renseigne-toi tout de même sur les plats locaux et les aliments à éviter sur place, ça évitera une consultation inutile).

 

Comment améliorer ton niveau d’anglais ?

La maîtrise de l’anglais est aujourd’hui indispensable si tu souhaites faire carrière et progresser rapidement dans différents secteurs. Bien sûr tu as appris l’anglais à l’école, mais qu’on se le dise tu n’es pas encore bilingue et l’école ce n’est pas la vraie vie. Ta LV1 ou LV2 ne te permet pas encore d’avoir de vraie conversation ni d’avoir un accent moins frenchie. Le fait de partir à l’étranger même quelques mois reste LA meilleure solution pour s’approcher du niveau de langue que tu souhaites. Bien sûr si tu ne travailles pas à côté et que tu ne fais aucun effort tu n’y arriveras jamais. On rappelle que Londres est la 6e ville française, il y a donc beaucoup de français et il est très facile de ne parler que français dans la capitale anglaise. Pour éviter cela, on te donne quelques petits conseils pour pratiquer l’anglais et revenir en France en parlant beaucoup mieux l’anglais (c’est tout de même le but)

 

Achetez des livres et CD de révisions :

Ça fait un peu devoir de vacances, mais c’est vraiment efficace. Parce que si tu es un peu timide ou réservé et que le fait de parler avec des étrangers vous bloque, les CD sont une bonne manière d’entrée en matière. Et même si tu es loin d’être timide, parler avec des Anglais te permettra d’apprendre de nouveaux mots et beaucoup d’expression voire même de l’argot, mais ça ne t’apprendra pas l’aspect « technique » de la langue. C’est dur à entendre, mais il n’y a qu’un moyen d’apprendre la grammaire : dans les bouquins. Parce que le but de cette expérience à l’étranger ce n’est pas de parler l’anglais des rues, ou un anglais approximatif, mais un anglais qui saura s’adapter aux situations de travail, un anglais économique, un anglais de boulot en fait. N’hésite donc pas à acheter des livres et logiciels afin de réviser.

 

La colocation :

On ne pourra le dire assez, la colocation c’est LE meilleur moyen d’entretenir son niveau d’anglais et de le perfectionner. Le mieux serait d’être en colocation avec des étudiants ou des jeunes travailleurs anglais, mais la plupart du temps vos futurs colocs viendront du monde entier et ce n’est pas plus mal. Pourquoi ? Car tu seras confronté aux accents ! Et mieux vaut s’y préparer rapidement, on devient expert en anglais lorsqu’on le comprend avec tous les accents possibles et imaginables.

L’avantage aussi avec la colocation c’est que tu entendras de l’anglais matin et soir, pas le choix, il faut bien communiquer, et à moins que cette jeune étudiante chinoise ou ce jeune travailleur suédois parle parfaitement français, la seule langue qui vous unis c’est l’anglais, il va donc falloir s’y mettre.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Notre nouveau site est en ligne ! www.movaway.fr #movaway #londres #stage #logement #job #website #londondream

Une publication partagée par Movaway (@movaway) le

Un réseau multiculturel :

En dehors de ta colocation, essaye de construire un réseau d’amis parlant la langue du pays. Ça te permettra d’apprendre en t’amusant, tu te feras des amis tout en développant ton réseau tout en perfectionnant l’anglais.

 

Trouver un job étudiant sur place :

Les jobs étudiants sont souvent l’un des meilleurs moyens de parler couramment la langue, ce n’est pas une question d’argent, mais encore une fois de compétences. Pense toujours en ces termes et tu capitaliseras ton expérience au maximum. Il y a des jobs pour tous les niveaux de langue en plus, serveur, vendeur, barman… tu as le choix.

Grâce à ces quelques conseils, tu progresseras en un rien de temps et tu ne t’en rendras même pas compte. Ce n’est pas beau ça ? Dernier conseil, on ne te dit pas non plus d’éviter la communauté française bien au contraire, mais lorsqu’il s’agit de langue et d’objectifs on te conseille de prioriser les locaux et les étrangers, ce n’est pas facile on le sait, mais faire une liste de ses objectifs avant de partir ne serait peut-être pas une mauvaise chose, tu peux l’accrocher au-dessus de ton lit ou sur ton frigo, ainsi tu te souviendras de ce pourquoi tues venu et tout deviendra bien plus clair.

et voilà quelques petits conseils pour parler comme un vrai londonien:

La réglementation pour les stages en Angleterre :

L’Angleterre est la première destination pour les étudiants français souhaitant partir en stage à l’étranger, c’est bien simple, tout le monde aime l’Angleterre et surtout Londres ! C’est tellement proche, un coup d’Eurostar et hop on est sur place ! Ça fera plaisir à ceux qui ont le mal du pays. En gros, c’est l’idéal pour une première expérience à l’étranger. Mais malgré sa proximité, l’Angleterre ce n’est pas la France, et on a pensé que tu aurais besoin de savoir quelques petits trucs avant ton départ en stage à Londres.

Eh oui, car on ne part pas comme ça dans un autre pays sans connaître la législation des stagiaires, ou encore le mode de rémunération, etc. Voilà donc tout ce que tu devrais savoir et connaître avant ton grand départ, c’est parti.

La rémunération :

On ne va pas te mentir c’est assez particulier. La rémunération minimum pour un stagiaire est tout simplement la même que celle d’un salarié classique. Il faudra donc que tu suives ce barème :

 

Âge lors du stage Plus de 21 ans Entre 18 et 20 ans Moins de 18 ans
Rémunération minimum £6.19 £4.19 £2.65

Mais petite subtilité, tous les stagiaires ne sont pas rémunérés. Contrairement à la France, il y a des statuts d’embauches comme précisé dans un précédent article.

 

La semaine de travail :

Un stagiaire en Angleterre ne peut travailler plus de 48 heures par semaine sauf s’il travaille dans certains secteurs en particulier, tout comme un salarié lambda. La semaine de travail typique est constituée de 35 à 40 heures selon votre contrat de travail.

Il peut aussi être intéressant de connaître les jours fériés sur l’année. L’Angleterre n’en compte que 8 alors ça changera de la France et de ces super longs week-ends au mois de mai.

 

La santé en Angleterre

La santé c’est ce qu’il y a de plus important et ce n’est pas parce qu’on se trouve dans un autre pays qu’il faut la négliger. Le système anglais est très différent, il faut donc apprendre à le connaître et à l’apprivoiser avant de poser le pied à Londres. Faisons un petit tour d’horizon.

La prise en charge de tes soins en Angleterre :

Avec la carte européenne d’assurance maladie, tu as la possibilité de te faire soigner gratuitement par un médecin dans le secteur public, par contre s’il s’agit d’une consultation hors parcours ou d’un médecin dans le secteur privé il faudra payer de ta poche.

Pour les médicaments, pas d’avance normalement, mais une participation fixe de £7.10 soit 8,35 euros en moyenne par médicament. En gros, les dépassements sont pris en charge, mais les médicaments ont un prix fixe de £7.10.

Au niveau des forfaits dentaires, ils vont de £16.80 à £190 pour une opération comme un retrait de dent, la pose d’un bridge… Quant à l’hospitalisation, elle est prise en charge dans le domaine public, mais ne l’est pas si vous rentrez dans un hôpital privé.

 

L’assurance santé pour un stage en Angleterre

Cette assurance, sauf en cas de stage très court, est bien utile. Pourquoi ? :

  • Premièrement : nous t’avons donné la raison juste au-dessus, concernant les dépassements d’honoraires ou pour les médicaments qui seront pris en charge par la CEAM.
  • Deuxièmement, car elle couvre beaucoup de situations autres que les problèmes de santé. Et on n’est jamais à l’abri d’un accident.

 

Perte ou le retard des bagages à votre arrivée, risques liés à la location d’appartement, incident engageant votre responsabilité civile et vous faire rapatrier en cas de besoin. Et on en passe, bref c’est toujours indispensable, de s’assurer et de se couvrir.

 

Comment préparer son départ à l’étranger avec sa banque ?

Pour partir dans les meilleures conditions, on te conseille de t’arranger avec ta banque avant ton départ. Ces précautions t’éviteront pas mal de mauvaises surprises à Londres.

 

  1. Préviens ta banque de ton départ à l’étranger :

Ton conseiller doit être informé que la majorité de votre activité professionnelle se déroulera à Londres. Ça peut paraître anodin dit comme ça, mais une activité à l’étranger, sans que ta banque soit prévenue, peut être perçu comme une fraude et entraîner un blocage de ta carte de crédit. Tu t’en passerais bien non ?

 

  1. Ta banque en ligne :

C’est primordial de garder un lien avec des comptes en banque depuis Londres, afin de pouvoir vérifier que tout va bien et que rien de bizarre ne se passe. Télécharge donc vite l’application de ta banque, demande des codes d’identification afin de toujours garder le lien, voire même bloquer ta CB à distance à tout moment, en cas de problème.

 

  1. Des pounds! :

Comment on te l’a dit précédemment, tente d’avoir l’équivalent de 200 € en pounds avant ton départ afin de parer à toute éventualité et ne pas agir dans l’urgence dès ton arrivée.

Avant ton départ prépare l'équivalent de 200€ en pounds en cas de soucis

  1. Les partenaires de ta banque française:

 Les banques disposent toutes d’un réseau de partenaires partout dans le monde qui vous offre des avantages particuliers. Si tu les repères avant ton départ tu n’auras normalement pas à payer de frais bancaires lors d’un retrait par exemple !

 

  1. Une autre CB :

La plupart des gens et surtout des étudiants n’ont qu’une seule carte de crédit. Peut-être parce que les démarches sont souvent longues et coûteuses, en Angleterre c’est bien plus simple et rapide. Et quand on part à l’étranger c’est toujours mieux d’avoir une carte de secours, juste au cas, encore une fois, mieux vaut prévenir que… d’accord, d’accord j’arrête.

 

6. La compatibilité de ta carte bancaire :

 Ça peut te paraître bête dit comme ça, mais la compatibilité de ta carte bancaire n’est pas aussi évidente que tu pourrais le penser! En effet, certains pays n’acceptent pas certaines cartes comme la Visa, MasterCard, American Express ou Maestro. Même s’il existera toujours des distributeurs pour te dépanner, il valait mieux te prévenir.

Changer de carte pour un moyen de paiement plus adapté est donc une solution à ne pas négliger avant ton départ !

Voilà tu as maintenant toutes les cartes en main, pour partir serein en stage à Londres, car l’important c’est de profiter et de rencontrer un maximum de monde, pas de gérer des ennuis qui aurait pu être évité bien avant.

Bon voyage !

 

Marine S

photos Londres

Ils nous font confiance