Blog Movaway Bons plans

Témoignage de Laurina en colocation à Londres en 23-02 2018

Portait de la semaine: Interview de Laurina en colocation à Londres

Cette semaine nous sommes allés à la rencontre de  Laurina, une de nos expatriés qui connaît le mieux Londres. Elle va nous parler de son expérience en colocation dans la capitale et vous donner quelques conseils sur les meilleurs quartiers de la ville, que ce soit pour y vivre ou pour sortir. Soyez attentifs et prenez de quoi noter, Laurina nous donne toutes les bonnes adresses.

 

Bonjour, Laurina, et merci de nous avoir accordé cette entrevue.

« C’est avec plaisir »

 

J’ai cru comprendre que tu es arrivée à Londres depuis  un bon moment  maintenant, comment se passe ton expérience à l’étranger ?

« Oui je suis arrivée à Londres en mai dernier.  J’ai décidé de partir sur un coup de tête comme je n’avais pas trouvé d’école pour la rentrée.  Et aujourd’hui ça fait 8 mois que je suis ici et je ne regrette vraiment pas d’être venue ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

London… Sky is the limit ! #London #Londres #TheShard

Une publication partagée par Movaway (@movaway) le

 

Comment t’es venue cette idée de tous quitter pour partir vivre à Londres ?

« Honnêtement c’était vraiment sur un coup de tête, en l’espace de deux semaines j’avais pris mes billets d’avion et j’étais prête à partir. Je venais de finir ma Licence, je n’avais pas trouvé de formation pour la rentrée de septembre je me suis dit pourquoi pas ne pas aller m’installer à Londres »

Comment s’est passée ton arrivée sur place Laurina ? Les débuts n’ont pas été trop difficiles ?

« J’étais un peu paniqué dans l’avion, car je n’avais pas encore de logement ni de travail et mon anglais laissait encore à désirer. J’avais réservé 4 nuits en auberge de jeunesse en attendant de trouver un logement. Finalement 2 jours de recherches intensives m’ont suffi. Le troisième jour, j’ai visité une chambre en colocation à la limite entre la zone 1 et 2 et le soir même j’emménageais. »

 

Comment as-tu choisi le quartier de Londres où t’installer ?

« Lors de mes recherches, je n’avais pas spécialement de priorités quant au quartier. Etant donné que je n’avais pas encore de job à Londres.  La seule chose que je savais, grâce à des recherches faites sur internet, c’est que Londres était une très grande ville et que plus on était proche du centre mieux c’était. J’ai donc concentré mes recherches sur les logements en colocation disponibles en zone 1,2 et 3. »

 

Dans quel quartier était située ta colocation à Londres ?

« Ma première colocation était située dans le quartier de Whitechapel, à la limite de la zone 1 et la zone 2. La situation géographique de ce logement était idéale pour mes recherches de job à Londres. Même si Londres est une grande ville avec beaucoup d’opportunités d’emplois, il est plus simple de trouver un job dans le centre, car la demande est plus grande. »

 

Comment as-tu trouvé la vie dans le quartier de Whitechapel ?

« Super ! Ce quartier est situé à un arrêt seulement de la City.  Il suffit de regarder en l’air pour apercevoir les Skyscrapers au loin. C’est un quartier vivant avec beaucoup de passage et d’animation. Aussi cosmopolite que le reste de la ville c’est un quartier avec une grande communauté musulmane, on retrouve plein de restaurants et de cafés orientaux. C’est vraiment un quartier appréciable, pratique, proche de tout et bien desservit. Pour ceux qui arrivent à Londres je conseille ce quartier, car il permet de profiter du centre de Londres et de s’installer dans de bonnes conditions. Que ce soit pour ceux qui cherchent un job ou stage à Londres directement sur place, Whitechapel est pratique et facile d’accès. Seul bémol : comme on est assez près du centre, les loyers sont assez coûteux, bon, après chacun son budget, mais pour faire des économies ce n’est pas un bon plan, mais pour tout le reste je recommande »

 

Parle-nous de la suite de ton aventure à Londres

« Après quelques semaines de recherches, je suis enfin parvenue à trouver un job à Londres en tant que serveuse dans un pub. Ça m’a donc permis de prendre mes marques pour le premier mois sur place. J’ai ensuite commencé à chercher un autre logement moins cher. C’est là que j’ai trouvé une chambre dans le quartier de Brixton. Une de mes meilleures expériences de colocations à Londres ! »

 

Que peux-tu nous dire sur Brixton ?

« J’ai intégré une grande colocation à Brixton, c’est sûrement une des colocations à Londres que j’ai le plus apprécié. Nous étions 6 colocataires que des jeunes entre 21 et 25 ans venus du monde entier, il y a beaucoup de jeunes et d’étudiants qui vivent là.  On m’avait déjà parlé de ce quartier assez folklore et je confirme l’ambiance à Brixton ce n’est pas ce qui manque. Ce quartier est situé en zone 3 au sud-est de Londres, c’est un quartier peu touristique ce que je trouve d’ailleurs dommage parce que  il y a tellement à voir. Il est pourtant bien desservi par des bus et il dispose d’un arrêt de métro.  Brixton est connu pour être le quartier afrocaraïbéen. Il y a énormément de bars, de restaurants et de boutiques colorées et exotiques. Ce qui est vraiment cool aussi c’est qu’il y a le marché de Brixton village tous les jours, il y a toujours une ambiance festive et agréable j’adorais y aller. Il y a plein de bonnes adresses pour manger toutes sortes de plats africains, antillais ou plus classiques comme les burgers.  J’ai vécu dans le quartier de Brixton pendant deux mois et j’ai eu la chance d’y être pendant le Brixton Splash, c’est un festival qui accueille plusieurs artistes reggae, rnb et house. C’est vraiment cool comme évènement et en plus on peut manger des grillades pour pas grand-chose. Franchement j’ai beaucoup aimé ce quartier et j’étais triste de devoir le quitter. »

Brixton, l'un des quartiers favoris de Laurina, elle y a vécu en colocation durant plusieurs mois.

Brixton à l’air d’être un quartier surprenant ! Combien de temps y es-tu resté ?

« Je suis resté 2 mois à Brixton, et j’ai dû partir, car j’avais trouvé un super job sur Oxford Street et j’aime bien vivre proche de mon lieu de travail. J’ai commencé à travailler en tant que serveuse livreuse. J’aime bien bouger, rencontrer du monde, c’était donc le job à Londres  parfait pour moi. »

 

Où as-tu trouvé un logement proche de ce job ?

« J’ai trouvé une colocation dans le quartier de Soho dans le centre de Londres. Ce quartier est situé au nord de Westminster et au sud du British Museum. C’est un des plus emblématiques et des plus animés de Londres, car on retrouve Piccadilly Circus, Trafalgar Square, Carnaby street et Oxford Street où je travaillais. Soho est réputé pour accueillir une grande communauté gay excentrique, il y a beaucoup de boîtes de nuit, de bars, de pubs et de magasins en tout genre. C’est aussi là qu’on retrouve la grande communauté asiatique formant China Town. Pour les fans du shopping et de la fête, Soho est le quartier idéal pour vivre à Londres. Forcément comme on est au cœur de Londres les loyers sont plus chers, mais la localisation géographique et l’ambiance valent le détour. Après c’est aussi assez spécial de vivre dans ce quartier, car comme je le disais c’est très animé, mais tout le temps. Il n’y a jamais de période creuse, le passage est constant notamment à cause du fait que Soho est un passage obligé pour les touristes. »

 

En tant que serveuse/livreuse, tu dois maintenant connaître Londres comme ta poche ? Quels sont les quartiers que tu préfères le plus pour sortir t’amuser ?

« Oui honnêtement je suis devenue presque incollable sur les quartiers de Londres. Ce job m’a permis de découvrir Londres comme je ne l’aurais jamais vu, je pense. Pour ce qui est des quartiers de Londres où s’amuser, il y en a énormément. Je vous en ai déjà parler, mais un des meilleurs endroits pour faire la fête à Londres selon moi c’est le quartier de Soho dont je suis véritablement tombée amoureuse, c’est un quartier rock où tout le monde trouvera son club ou son bar fétiche. Shoreditch est aussi un quartier animé de Londres. Ce quartier m’étonnera toujours, car on y voit des choses tellement paradoxales ; on peut voir par exemple des femmes musulmanes très traditionnelles et un peu plus loin des homosexuelles décomplexées, sans jamais sentir une ambiance pesante c’est ce que je trouve magnifique à Londres. Chacun est comme il est et puis c’est tout ! Il y a là de nombreux pubs et restaurants, qui animent à longueur de journée le quartier et une fois la nuit tombée les enseignes s’illuminent attirant alors les étudiants, les fêtards et les touristes. D’ailleurs dans ce quartier on retrouve une boîte de nuit trop cool qui s’appelle le KOKO. C’est un ancien théâtre classé monument historique que les propriétaires ont réaménagé. Pour £20 on peut assister à différents petits concerts privés entre lesquelles le DJ met l’ambiance. Ce club est situé sur Camden High Street à deux pas de la station Mornington Cresent. Je vous avais dit que j’étais devenue incollable sur Londres (rire). »

Merci pour ces bonnes adresses Laurina. Vous ne nous avez pas parlé de la fameuse City, à quel moment s’y rendre? Est-ce que c’est un lieu aussi animé que Soho par exemple ?

« Je conseillerais plus la City pour des balades en journée. On ne peut pas venir s’installer à Londres et ne pas passer par la City. Personnellement c’est la première chose que j’ai voulu visiter à Londres. C’est un lieu tellement emblématique, c’est comme un mini New York, on voit des hommes et des femmes en costume au téléphone qui se pressent toute la journée entre les buildings un peu comme dans un film quoi ! J’adore aller me promener dans la City boire un café au pied des tours (quand il ne pleut pas), on se sent tellement minuscule là-bas. Ce qui est paradoxal là aussi c’est la cohabitation entre des immeubles vertigineux presque futuristes en verre et des monuments historiques beaucoup plus anciens tels que la cathédrale Saint-Paul ou le British Muséum. Londres est une ville pleine de contrastes et de contraires, mais ces mélanges fonctionnent toujours bien c’est ce qui fait le charme de la ville. Cela dit, même si la City est très calme le soir après 18 heures elle reste quand même agréable à admirer, car tous les buildings s’éclairent c’est vraiment magnifique aussi. »

Picadilly Circus, le poumon de Londres.

À vous entendre, Londres est très animée, ça doit être assez spécial de vivre dans un mouvement constant ?

« Oui c’est vrai que c’est assez spécial. Je suis un peu hyperactive sur les bords et j’aime beaucoup la fête et rencontrer du monde donc ça me dérange peu ? Mais vivre en plein centre ne conviendrait pas à tout le monde. Ce qui est pratique à Londres c’est qu’il y a beaucoup de quartiers en zone 2 et en zone 3 qui sont beaucoup plus calmes, des quartiers plus familiaux, résidentiels. Vivre là-bas permet de couper du bruit et du stress du centre-ville tout en restant à proximité. Je pense notamment à des quartiers tels que Marylebone ou encore Fulham. Le quartier de Marylebone est entouré de deux grands parcs Hyde Park et Regent’s Park, ce qui lui donne tout de suite un côté calme et nature. Il y a plusieurs marchés hebdomadaires qui proposent plein de produits locaux, ça change de la Junk Fook de Soho (rire).  Mais on trouve quand même des choses à faire, il y a des bars des pubs et des bons petits restaurants. C’est là d’ailleurs qu’il y a le musée Madame Tussaud.

Le quartier de Fulham est situé dans le borough d’Hammersmith et de Fulham. C’est un quartier résidentiel calme et huppé de l’Ouest londonien. Il est souvent apprécié pour son calme et pour sa convivialité. Fulham est un quartier verdoyant qui regorge de parcs et d’espaces verts : entre Bishop’s Park, Fulham Gardens, et Parsons Green, la verdure est omniprésente et donne un charme particulier à ce quartier typiquement londonien. J’ai d’ailleurs une ancienne colocataire qui avait déménagé pour vivre là-bas je vais souvent lui rendre visite et ça change de Soho on a l’impression d’avoir changé de ville et pourtant on est toujours à Londres. »

Fulham est réputé pour ses bars cosy, ses bons petits restaurants et ses parc arborés

Londres regorge d’endroits différents. Finalement tout le monde peut trouver son compte à Londres ?

« Evidemment ! Il y a de tout ici, c’est pour ça que Londres plaît tellement. il y a tellement à voir, le mieux c’est de se perdre dans la ville, partir à la découverte des petites rues. Ne pas hésiter à pousser les portes, à rentrer dans des boutiques, des bars, des café. Qui sait, ils deviendront peut-être vos endroits favoris ! je pense que ce qui lie chaque habitants de Londres c’est leur ouverture d’esprit, ça rapproche les gens, ça les rend moins timide. Ici on est comme changé, grandit, on a envie d’aller vers les autres, de les rencontrer, de mieux les connaître. C’est sans doute pour ça qu’on se fait des dizaines d’amis lorsqu’on revient de Londres. Ce qui est fou aussi c’est de voir que tout le monde se respecte et vit en harmonie, ça fait un peu idyllique dit comme ça mais je trouve beau de voir toutes ses cultures cohabiter pacifiquement. Voilà pourquoi tout le monde se sent chez soi à Londres.

Comment résumeriez-vous votre expérience à l’étranger ?

« Je suis si heureuse de vivre ici, je ne me vois vraiment pas rentrer en France, j’aime tellement l’ambiance, les opportunités. Je me suis créer des amitiés qui dureront, j’ai rencontrer des personnes qui ont changé ma façon de voir les choses. Je pense vraiment être devenue adulte ici ! j’ai grandit, j’ai gagné en maturité, voilà pourquoi cette expérience me sera toujours bénéfique ! le fait de vivre en colocation, de ne pas avoir papa/maman derrière moi, je devais me débrouiller seule, je n’avais pas le choix et je me suis découverte des forces et des défauts sur lesquels j’ai pu travailler! Je me sens bien aujourd’hui et j’ai désormais envie de construire une carrière, j’ai adoré faire tous ces petits job mais j’ai besoin de changer, de trouver ce que je veux vraiment faire.

Vraiment n’hésitez pas à partir, on dit que les voyages forment la jeunesse et c’est vrai ! Il n’y a pas mieux pour découvrir qui vous êtes et ce que vous voulez ! Foncez!

 

Marine S

photos Londres

Ils nous font confiance