Blog Movaway Jobs

Portrait de clément, jeune stagiaire à Londres 17-07 2018

Portrait de la semaine: Clément stagiaire en communication à Londres

Cette semaine nous sommes partis à la rencontre de Clément ; jeune étudiant en communication. Depuis toujours son rêve c’était de partir à la conquête de Londres. Il a accepté de nous recevoir chez lui pour nous parler de son stage et de sa vie dans la capitale.

MOVAWAY : « BONJOUR CLÉMENT ET MERCI D’AVOIR ACCEPTÉ CETTE INTERVIEW, CELA AIDERA NOS INTERNAUTES À MIEUX COMPRENDRE L’EXPÉRIENCE LONDONIENNE ».

Clément : « Bonjour, je vous en prie, c’est toujours enrichissant de partager son expérience avec les autres ».

MOVAWAY : « ALORS CLÉMENT DIS-NOUS TOUT, POURQUOI AVOIR VOULU VENIR À LONDRES POUR FAIRE TON STAGE ? »

Clément : « Par devoir dans un premier temps, je suis étudiante dans une école de communication et il nous était fortement conseillé de faire son stage dans un pays étranger. Comprendre et apprendre à travailler d’une autre manière, se faire des contacts, approfondir une autre langue, primordial dans le monde de l’entreprise aujourd’hui. Ce sont des qualités que les entrepreneurs recherchent énormément sur un CV. Vous avez une expérience à l’étranger ? Bingo vous avez retenu l’attention de votre hypothétique futur employeur. Il faut mettre toutes les chances de son côté et l’étranger est un sésame. »

MOVAWAY : « POURQUOI AVOIR CHOISIS LONDRES ? »

Clément : « Je ne vais pas mentir, l’anglais ça n’a jamais été mon fort, à l’école je me débrouillais un peu, mais de là à tenir une conversation… Ce n’était pas gagné. Donc Londres c’était un peu le défi ultime : la langue, la taille de la ville, le fait de ne connaître personne, c’était un enjeu de taille pour moi et je pense que j’avais besoin de cette motivation pour vraiment me lancer.
Je n’avais pas trop envie de faire comme les autres et de partir à l’autre bout du monde juste pour être loin, j’avais vraiment envie de trouver une ville dynamique, qui bouge et qui soit très tournée sur le travail et la motivation. J’avais souvent entendu dire par des amis que Londres c’était LA capitale de l’Europe, là où tout se passait. Je n’y avais jamais été, je ne pendais jamais y aller encore moins y vivre. Donc je me suis lancé et je ne regrette pas une seconde. Je m’épanouis et c’est vraiment une ville cool, surtout lorsque l’on fait de la communication ! »

MOVAWAY : « QU’EST-CE QUE TU VEUX DIRE PAR : SURTOUT DANS LA COMMUNICATION ? »

Clément : « Tout est neuf, tout est cool, tout est tourné vers le futur, c’est ce genre d’inspiration dont un étudiant ou un jeune travailleur a besoin pour se lancer. Quant à la communication, on se nourrit de ce qui nous entoure, constamment, et notre cadre de travail et de vie à une grande importance. Avant de partir, je me suis renseignée et j’ai vu qu’il y avait parmi les meilleures boîtes de communication et de publicité au monde à Londres. Pourquoi ? Parce que le monde vient à la rencontre de cette ville, je me représente Londres comme un pont entre l’Amérique et l’Europe. La population, la culture, la vie, la musique, l’atmosphère tout était en accord avec mes aspirations et mes rêves futurs. Ce qui m’a vraiment plu aussi c’est le fait que ce soit une ville super jeune et dynamique où on préférait faire la fête et sortir plutôt que de se boire une tisane devant la télé (rires). C’est un peu notre New York à nous ! »

"J'ai aimé le fait d'être pris au sérieux durant ce stage, j'ai pu montrer ce dont j'étais capable"

MOVAWAY : « LONDRES C’EST LE RÊVE, MAIS ON A CRU COMPRENDRE QUE POUR TOI ÇA N’A PAS ÉTÉ SI SIMPLE DE TROUVER TON STAGE. »

Clément : « Oh non ! c’est le moins qu’on puisse dire, c’était déjà très dur de trouver un stage en France alors imaginez trouver un stage dans un autre pays sans se faire avoir sur l’intituler du stage ! j’avais un objectif : devenir community manager, j’adore me servir des réseaux sociaux, être en contact avec une communauté, être en lien direct avec les clients et promouvoir une entreprise qui plaît. Ça, c’était mon objectif, mais le mettre en pratique c’était une autre paire de manche ! ma plus grande crainte c’était de me retrouver “assistante” de quelqu’un et part assistante j’entends “personne à tout faire”. Je n’avais pas l’intention d’être diplômé en service de café et récupération de vêtements au pressing je voulais vraiment un stage avec de vraies responsabilités afin de confirmer que la communication était réellement ma voie. J’avais bien conscience qu’en tant que stagiaire il faut parfois baisser ses attentes, mais pas trop non plus (rires). J’ai donc suivis les conseils de mon école, j’ai d’ailleurs utilisé leurs contacts, j’ai envoyé des dizaines de mails, j’étais plus souvent connecté sur LinkedIn que sur Facebook, bref je mangeais stage, je respirais stage. Ma dernière année d’études se résumait à ça. J’ai tout essayé, même les sites de stage en ligne, où j’envoyais mes CV et lettres de motivations et je en vous dis pas le nombre d’entretiens Skype que j’ai passés. Mais ça ne convenait jamais, je dois dire que j’ai pensé à abandonner où à me contenter d’un stage médiocre et sans perspectives pour mon futur. »

 

MOVAWAY : « MAIS ALORS, COMMENT AS-TU FAIT POUR TROUVER CE FAMEUX STAGE À LONDRES ? »

Clément : « Après toutes ses recherches, ces heures à stresser et à m’inquiéter pour mon année d’études (parce que sans ce stage je ne validais pas mon année donc pas de diplôme) j’ai décidé de passé par une agence de placement. Je n’avais plus de temps et j’avais envie de maximiser mes chances de trouver enfin un stage à Londres. J’ai donc arrêté de taper « stage » sur Google et je l’ai remplacé par « agence de placement stage Londres » et là c’était la caverne d’Ali Baba, je ne savais plus où donner de la tête : une dizaine de résultats très prometteurs. Il s’agissait à présent de trouver la bonne agence, celle qui me correspondait le mieux
J’avais deux critères très importants pour trouver l’agence parfaite : la pertinence des stages proposés par rapport à mon projet et l’écoute de leurs conseillers. Movaway était donc l’agence qui me correspondait le plus et qui a tout de suite compris mon projet de stage à Londres dans la communication. J’ai donc tenté ma chance et j’ai postulé à plusieurs offres de stage à Londres directement sur le site de Movaway.fr et j’ai été recontactée très rapidement par l’agence Movaway.
Nous avons convenu ensemble d’un rendez-vous téléphonique pour qu’ils puissent en apprendre plus sur mon projet, mes envies, mes attentes et connaître mes compétences et ce que je recherchais vraiment dans une expérience au Royaume-Uni. Ils avaient vraiment beaucoup de temps à me consacrer et j’ai donc pu leur expliquer en détail pourquoi je n’arrivais à rien trouver. Ils m’ont donné plein de conseils et d’astuces pour mieux comprendre le fonctionnement de la vie en entreprise à Londres et plus généralement en Angleterre. L’équipe de Movaway m’a alors proposé une palette d’offres de stages, toutes dans mon domaine et j’ai moi-même fait un choix en fonction des missions et des caractéristiques du stage. On peut dire que c’était royal (rires). Dès le début de ma collaboration avec movaway, j’avais prévenu l’équipe que je n’avais pas d’énormes moyens et que c’était ma principale peur lorsque je m’installerai à Londres. Je savais que le coût de la vie était très élevé et que les stages ne rémunéraient pas toujours. Et là je dois dire que Movaway s’est vraiment décarcassé, car ils m’ont trouvé des stages qui pouvaient me rémunérer ou m’offrir quelques avantages en nature style restaurant d’entreprise, paiement d’une partie de mon titre de transport ou place de cinéma et spectacle. C’était vraiment un plus pour moi. J’avais vraiment envie de vivre à Londres et pas simplement faire métro-boulot-dodo. Le grand plus ça a été la flexibilité des entreprises sur les dates de stage ! ils étaient compréhensifs et arrangeants et ça je ne l’aurais jamais trouver par moi-même.
Il y avait deux entreprises qui me plaisaient particulièrement, j’ai donc passé des entretiens avec ces deux entreprises et JACKPOT, 2 jours plus tard Movaway m’appelle et me dit que c’est dans la poche, je n’avais plus qu’à signer !

"il ne faut pas compter ses heures ici, si on veut se faire remarquer et percer il faut être compétent et ambitieux."

MOVAWAY : « C’EST GÉNIAL, TU AS DONC TROUVÉ UN STAGE QUI TE PLAÎT ? RACONTE-NOUS TOUT ! »

Clément : « C’est vraiment une super expérience. J’ai été embauché comme community manager d’une petite boîte de communication qui est super dynamique et jeune. Les locaux sont beaux et modernes, j’ai un collègue indien, un français, un allemand et un hongrois, je me sens carrément moins seul. Moi qui voulais jouer la carte de l’expat, c’est raté (rires). Je m’épanouis, c’est tout ce que j’espérais. Ce qui m’a tout de suite plu, avant même de commencer c’est leur ouverture sur le monde, ils ont plein de partenariat avec des entreprises internationales et organisent régulièrement des séminaires et des rencontres avec d’autres agences de publicité. Avant même de commencer j’étais vraiment impatiente de commencer ce stage ! ce côté jeune on pouvait le retrouver dans les afterwork les activités qu’on nous proposait. Chacun peut donner son avis et faire avancer l’entreprise. On est tous responsables de nos projets et super indépendants. Je ne vous cache pas qu’il faut beaucoup travailler et ne pas compter ses heures, mais c’est tellement enrichissant et ça en vaut la peine.
Je me suis tout de suite rendu compte que le monde du travail en Angleterre était vraiment différent l’ambiance est plus détendue et le personnel est moins stricte, il y a plus de place pour la personnalité de chacun. Chacun peut être soi-même dans le respect des autres. C’est vraiment quelque chose qui m’a frappé parce que ça n’a rien à voir avec la France. Mes supérieurs m’ont bien accompagné et m’ont aidé à prendre en charge certains projets et aujourd’hui j’ai même proposé un petit projet que je mène avec un autre collègue c’est vraiment cool !
Je ne pense pas que j’aurais pu faire ça si j’étais resté en France. Je suis finalement super contente que mon école m’ait obligé à partir !
Je le recommande vraiment à tout le monde, vous n’avez rien vu du monde de l’entreprise si vous n’êtes pas partit ailleurs ! on pense toujours que notre modèle est l’unique modèle et qu’il n’y a pas mieux ailleurs, mais le fait de travailler en ce moment avec eux m’a vraiment ouvert les yeux !
Et je garde le meilleur pour la fin ! Le gros plus avec ce stage c’est qu’il est rémunéré, bon, je ne touche pas un salaire de fou, mais sans cela je n’aurais jamais pu rester à Londres. L’entreprise me donne £150 par mois ainsi que 10 % de commissions sur chaque nouveau partenariat créer ou client renouvelé. Ce qui est énorme et en plus ça motive ! plus je travaille, plus je gagne !

MOVAWAY “WOW TU AS DONC VISIBLEMENT APPRÉCIÉE CETTE EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE ! NOUS SOMMES TRÈS HEUREUX POUR TOI !  QUE PENSES-TU QUE CE STAGE T’A APPORTÉ ?”

Clément “Je pense réellement que ce stage m’a éclairé, ça paraît bête dit comme ça, mais maintenant je suis sûr de mon choix, je veux travailler dans la communication, et principalement à l’international. C’est vraiment LE stage qui me fait dire que j’ai bien choisi ma voie. J’ai appris sur le terrain, je bosse comme jamais je n’ai bosser auparavant et je ne compte pas mes heures, car pour la première fois j’adore ce que je fais et je pense que tous les stages devraient ressembler à ça ! trouver un truc qui vous plaît et vous ne travaillerez pas un seul jour de votre vie ! cette phrase a du sens lorsqu’on la vit. J’en tire une grande faculté d’adaptation, et j’ai su m’investir dans toutes les tâches qui m’ont été confiées. Et grâce à eux j’ai gagné en confiance en moi, je suis plus affirmé, j’ose prendre la parole et donner mon avis. Chose que je n’aurais jamais faite avant. Je sais travailler seul et je ne demande plus constamment de l’aide, j’aime le fait d’être guide sans pour autant être assisté, ça nous pousse à être autonome et indépendant.
Avant ce stage, tout ça n’était que de la théorie, l’école nous forme, nous prépare au monde du travail, mais c’est une préparation très différente de celle qu’on trouve en entreprise. Des gens comptent sur moi et si je ne veux pas les laisser tomber et continuer à bosser pour eux, il faut que je me donne à fond.”

MOVAWAY “TU AS PARLÉ TOUT À L’HEURE DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES COMMENT T’EN ES-TU SORTIE ?”

Clément : “ah ça c’est grâce à Movaway. Je leur avais fait part de mes craintes au niveau financier, et ils ont été très compréhensifs. Ils savaient que je devais trouver très rapidement un stage sans quoi je ne serais pas diplômé. Ça, c’était l’objectif principal. Mais cet objectif venait avec une grosse contrainte : l’argent. J’ai donc beaucoup discuté par téléphone avec Pierre-Thomas le fondateur de Movaway en personne et il m’a trouvé une solution qui me convenait parfaitement. Il m’a dit qu’il était habitué de ce genre de situation et que les entreprises qui prenaient des jeunes en stage connaissaient les difficultés qu’on les étudiants en vivant à Londres. Il ne m’a donc proposé que des stages avec de grandes flexibilités horaires. Je m’explique, dans mon entreprise je travaille du lundi au jeudi. Grâce à cela j’ai pu me trouver un petit mi-temps dans une chaîne de coffee shop. Movaway a vraiment bataillé pour me trouver un stage qui accepterait ce genre de contrat, et par la suite j’ai fait appel à eux pour me trouver un petit job.
Je ne me voyais pas chercher à nouveau seul sachant que je ne pouvais travailler que 3 jours par semaine. Je ne cherchais rien de spécifique uniquement un job qui payait correctement. Movaway m’a donné plusieurs pistes dont celle d’un chaîne de coffee shop. Je fais donc 2 services 3 jours par semaine et ça me convient parfaitement !

 

Clément travaille à côté de son stage pour pouvoir payer son loyer

MOVAWAY ‘QU’EN EST-IL DE TON LOGEMENT À LONDRES ?’

Clément : ‘J’ai demandé à Movaway de me trouver un logement proche de mon petit job, vu que c’était en zone 3 (Stratford) et que je savais que les loyers seraient bien moins chers que là où se trouvait mon stage. Je ne voulais pas mettre toute ma paye dans mon loyer j’ai donc trouvé que la collocation serait parfaite pour moi. En plus c’était l’occasion de me faire de nouveaux amis, dans une aussi grande ville on a jamais trop d’amis (rires). Et puis je me suis dit si je dois vivre à Londres autant la jouer local, la pratique de la collocation est très répandue et franchement amusante donc pourquoi pas se lancer. L’avantage c’est que j’ai pu directement calculer mon budget puisque toutes les charges sont incluses dans le loyer : eau gaz électricité taxe d’habitation et internet. Toute les cartes étaient entre mes mains. J’avais le job, le stage, le logement et un double salaire de quoi profiter à fond de l’expérience londonienne ! (rires)’

MOVAWAY : ‘COMMENT RÉSUMERAIS-TU TON EXPÉRIENCE MOVAWAY ?’

Clément : ‘C’est une bonne alternative pour assurer un bon séjour à Londres ! On nous donne vraiment le choix et on nous écoute, on prend le temps de comprendre notre projet, c’est vraiment rassurant. C’est déjà assez stressant de devoir partir à l’étranger alors le fait de savoir que tout est organisé en fonction de nos attentes et de nos contraintes ça enlève un poids considérable. Moi ce qui m’inquiétait le plus c’était le logement parce que j’avais peur de tomber que sur des endroits un peu glauques avec des gens bizarres au vu de mon salaire et de l’argent que je pouvais me permettre de mettre là-dedans, mais au contraire, les chambres que l’agence propose sont tellement différentes qu’on trouve facilement chaussure à son pied. J’ai donc préféré cohabiter avec plus de monde et être en zone 3 afin d’avoir un cadre de vie plus agréable. L’équipe est à l’écoute et toujours prête à répondre à nos questions et c’est sûrement ça qui change tout.’

MOVAWAY : ‘GLOBALEMENT TON EXPÉRIENCE À LONDRES ?’

Clément : ‘enrichissante, c’est le mot qui me vient en premier ! Grâce à ce super stage à Londres j’ai rencontré des gens vraiment cool qui m’ont donné l’envie de me dépasser et de bosser toujours plus. Londres m’a appris à me débrouiller seul et à ne plus compter sur papa-maman (rires). Je pense vraiment être devenu adulte et responsable en habitant ici. J’espère bien sûr réaliser un bon rapport de stage et valider mon diplôme, c’est mon objectif principal en ce moment, mais j’espère continuer à travailler dans cette entreprise. Je suis d’ailleurs en train de voir si une alternance ici serait possible pour l’année prochaine. Si j’avais un conseil à donner à de futurs Londoniens : foncez, vous ne le regretterez pas ! Londres est vraiment la ville parfaite pour faire un stage ou avoir un job. C’est une destination qui vous permettra de découvrir tellement sur les autres et sur vous-mêmes. Que vous aimiez, le rock, la pop, le bruit ou le calme, les arbres ou le bitume, les pubs anglais ou les clubs underground, les Fishs n’ chips ou la nourriture indienne, il y en a pour tous les goûts ! vous ne vous sentirez jamais complètement dépaysé, il y a forcément un quartier qui vous fera sentir comme à la maison !
C’est la ville des OPPORTUNITÉS et de l’avenir’.

Un grand merci à Clément d’avoir répondu à nos questions. Nous sommes vraiment heureux que tu aies apprécié ton stage à Londres et que tu considères aujourd’hui cette ville comme ta maison.

 

Marine S

photos Londres

Ils nous font confiance