Blog Movaway Jobs

les jeunes arrivants à londres choisissent bien souvent la restauration comme premier emploi 23-08 2018

Travailler dans la restauration à Londres

Travailler à Londres c’est la volonté de beaucoup d’étudiants, que cela soit pour une année de césure, pour financer un séjour à Londres durant son stage, ou simplement pour améliorer son niveau d’anglais. Mais quel domaine choisir ? Nous allons t’expliquer pourquoi la restauration est sans doute le secteur le plus prometteur et le plus rentable pour toi. Que cela soit dans des pubs, des chaînes de restauration ou dans de petits restaurants typiquement londoniens, il y aura toujours un établissement pour t’accueillir et te faire sentir comme un vrai londoner !

 

Une expérience fantastique

Travailler à l’étranger et principalement à Londres c’est une grande et belle expérience. Pourquoi ? Tout d’abord tu apprendras à subvenir à tes propres besoins, car oui, à Londres, il n’y aura pas de parents pour te guider, pas de filet de secours. On ne peut s’en remettre qu’à soi-même. Le fait de venir travailler à Londres te permettra donc de te découvrir des forces que tu ne soupçonnais peut-être pas. Payer son loyer, ses loisirs, ses factures, ses restos et ses sorties te donnera enfin la liberté et l’indépendance que tu cherchais désespérément en partant vivre l’aventure londonienne.

Travailler l’été est chose commune en France, on grandit, on a plus de frais et une envie de sorties grandissante, mais tout cela a un coût. Voilà pourquoi beaucoup de Français font le choix de partir à Londres pour travailler.

Londres regorge de petits emplois de toutes sortes. Quand on débarque sans emploi à Londres, la première option qui s’offre est souvent de prendre un boulot dans le secteur de la restauration. Ce secteur emploie une grande quantité de Français, avec ou sans expérience. Et c’est cela qu’on recherche, car beaucoup d’étudiants ou de jeunes travailleurs n’ont pas beaucoup d’expérience dans le domaine de la restauration. Pourtant la volonté et l’envie de travailler est bien présentes, alors pourquoi mettre un frein à cette envie ?

La voilà, la grande différence entre la France et l’Angleterre, à Londres on donne de l’importance à ton sérieux et ta motivation, bien plus qu’en France, pas besoin d’avoir travaillé longtemps dans le service pour se faire embaucher, une formation rapide te sera délivrée par le manager et selon ton niveau d’anglais, il te mettra à un poste ou à un autre.

 

Améliorer son niveau d’anglais

Le gros plus de travailler dans la restauration c’est son accès facile et rapide. Donc beaucoup plus simple pour toi, parce que qu’on se le dise, chercher un emploi parfois ça prend du temps, et du temps à Londres on n’en a généralement pas, il faut bien payer son loyer, sa carte de transport et puis certains d’entre vous sont en stage donc encore moins de temps ! Tu n’as pas le temps d’améliorer ton anglais avant de pouvoir te mettre à travailler. Si telle était ta crainte, tu peux arrêter de stresser, car à Londres les employeurs en restauration n’ont que faire de ton niveau d’anglais pour certains postes. Bonne nouvelle non ?

Voilà pourquoi la restauration est le choix numéro 1 des étudiants français venu en Angleterre pour améliorer leur anglais.

Heureusement la restauration et le service sont là, à Movaway nous sommes en contact avec de nombreux managers de café, pubs, chaînes de restauration rapide ce qui nous permet de toujours te proposer des postes différents.

Ils sont faciles d’accès pour les Français avec un niveau d’anglais de débutant et permettent bien souvent d’améliorer son niveau rapidement.

travailler dans la restauration est le meilleur moyen pour améliorer son anglais et se faire embaucher rapidement

Amandine, 23 ans, barista chez Néro Café dans le centre nous en parle :

“Je venais de débarquer à Londres pour mon stage de fin d’études en marketing et j’avais besoin de trouver un travail très rapidement. C’était vital pour moi vu que mon stage ne me rémunérait pas, je devais payer mon loyer et je n’avais pas trop envie de demander à mes parents. Si je suis venue à Londres c’est pour être indépendante et me débrouiller toute seule. Le seul problème c’est que je ne parle pas très bien anglais, j’avais peur de démarcher des entreprises, j’avais peur de passer les entretiens, je ne maîtrisais pas suffisamment la langue pour faire quoi que ce soit. Alors j’ai décidé de m’adresser à Movaway, c’est une pote d’école qui m’en avait parlé, elle avait fait appel à eux pour un stage et un logement il y a quelques mois de ça et l’expérience lui avait vraiment plu. Je me suis dit, pourquoi pas, ça va sûrement accélérer le processus et puis ils parlent français donc pas de problème pour me faire comprendre.

Et j’ai eu raison, je les ai contactés, ils m’ont envoyé pas mal d’offres toutes très différentes et m’ont mis très à l’aise, ils ont l’habitude de voir des étudiants qui ne parlent pas bien l’anglais, d’ailleurs Pierre-Thomas le fondateur de l’agence m’a rassuré en me disant qu’apprendre l’anglais était le but de la plupart de ses clients et que donc ça ne devait absolument pas être un frein pour trouver un job, au contraire. J’ai vite compris que c’est dans la restauration que je progresserai le plus vite. Le gros plus, c’est qu’il y a des restaurants de partout, mais je ne me voyais pas courir de partout avec des plateaux dans les bras, Movaway m’a donc orienté vers des jobs dans des cafés et des pubs. Dès que j’ai vu ce travail au Néro vers mon lieu de stage j’ai tout de suite postulé!  

Ça fait déjà 2 mois je travaille là et je ne pourrais rêver mieux, je commence mon service à 17 h le mardi et le jeudi et je travaille tout le week-end, ce qui est parfait pour moi. En plus depuis 1 semaine, je suis passée de la préparation des boissons au comptoir, mon patron me fait suffisamment confiance pour prendre les commandes et parler aux clients, je pense donc que mon anglais a vraiment progressé.

Je suis heureuse de cette progression et si ça se confirme, je pense changer de boulot et passer à quelque chose de plus corsée en termes d’anglais. Je n’aurais jamais pensé dire ça avant mon arrivée à Londres”.

 

Pourquoi travailler dans la restauration ?

 

  • Les stages sont rarement rémunérés : contrairement à la France, à Londres les stages ne sont pas obligatoirement rémunérés ce qui peut rendre la vie un peu difficile. Voilà pourquoi de nombreux étudiants français qui viennent à Londres pour faire leur stage choisissent également de travailler à côté. À Movaway on peut t’aider dans cette recherche, car le plus dur ne sera pas de trouver un job, mais de le rendre compatible avec tes horaires. Et ça tombe bien, les établissements de restauration anglais ont tellement l’habitude de travailler avec des étudiants qui ont des cours ou avec des expats qui, soit cumulent deux jobs, soit sont en stage, ils ne sont ni choqués ni embêtés par le fait d’adapter leurs horaires. C’est donc la bonne nouvelle pour toi ! De plus, il y a tellement d’opportunités que nous te trouverons forcément un emploi dans le quartier que tu recherches, près de ton logement par exemple ou si tu préfères, près de ton lieu de stage.
  • Les loyers sont élevés : tu vas vite le constater, les loyers à Londres n’ont pas grand-chose à voir avec ceux payés en France. Ils sont chers et demandent de travailler et vite. Voilà pourquoi la restauration reste le moyen le plus efficace et le plus rapide pour trouver un travail et avoir un salaire. Et puis petit bonus : les pourboires, on t’en parlera plus en détail après.
  • Rencontrer du monde : c’est l’occasion de se faire pleins de potes rapidement. Arriver dans la grande capitale anglaise peut faire peur, on ne connaît personne et la solitude peut vite arriver. Mais pense à une chose la restauration est une grande famille, du plus petit pub, au grand restaurant, les équipes se serrent les coudes, on n’appelle pas ça une brigade pour rien. Il y a un tel turn-over dans ce genre de travail que plus tu resteras dans un petit job plus tu rencontreras du monde et ce sera généralement des gens de ton âge venant des 4 coins du monde pour, comme toi, vivre l’expérience londonienne.
  • Super sur un CV : travailler dans la restauration à Londres c’est une très bonne ligne sur ton CV. Même si tu ne le fais pas pour cette raison, il ne faut pas le négliger, la cadence, le rythme, le monde, voilà les raisons pour lesquelles ce genre d’expérience est excellente pour ton CV. Ça demande une rigueur et une grande force de travail, cette expérience te servira toujours !

travailler dans des cafés ou restaurants permets de rencontre beaucoup de monde et d'avoir un expérience professionnelle solide

La restauration aime les étudiants

Comme je le disais tout à l’heure, la restauration convient parfaitement aux jeunes travailleurs ou aux expatriés. Facile d’accès et très répandu. Il y a tellement de restaurants et de bars dans cette ville que forcément l’offre décolle ! C’est simple il y a un Starbucks à chaque coin de rue, sans parler des Nero Café ou encore des Costa et ça, ce n’est que pour une boisson chaude voire quelques pâtisseries, mais si l’on rajoute à cela, les chaînes de fast-food (bien plus nombreuses qu’en France), les tavernes, les bars et les fameux pubs anglais, crois-moi, tu auras toujours un travail. Et puis la beauté de ces jobs ne réside pas uniquement dans leur nombre, mais aussi et surtout dans leurs horaires ! Dans la restauration on marche par « shift » ou service, donc en fonction de ton emploi du temps tu n’auras qu’à choisir les services et les jours qui te conviennent ! Pas de prise de tête, cette flexibilité te permet d’avoir un salaire tout en faisant autre chose à côté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The only wake up call you need ☕️ #FlatWhiteFriday 📷 @centralcoffeeltd

Une publication partagée par costacoffee (@costacoffee) le

 

Amandine nous en parle :

“Il y a un super turn-over dans ce genre de branche, on rencontre tout le temps des gens différents et puis c’est une ambiance de travail vraiment détendu, les patrons sont jeunes et dynamique, les clients le sont généralement aussi. Par contre, ce qui est sûr c’est qu’il ne faut pas compter ses heures ni être mou ou fainéant. Mais si tu as la motiv et que tu es déterminé, tout va bien se passer, tu verras ce n’est vraiment pas si mal en plus c’est café à volonté et on prend parfois des petits croissants à la pause. C’est bonne enfant et ont se fait des amis dans l’équipe, c’est un peu comme une grande famille, crois-moi, ce avec qui tu vas faire la fermeture à 1 h du matin vont devenir tes meilleurs amis! ” 

Par contre il faut que tu sois au courant qu’à Londres, le travail le dimanche n’est pas payé double, ni les bank-holidays, comme c’est souvent le cas en France. On est un peu déçu quand on l’apprend, mais bon, il y a d’autres points positifs qui font oublier celui-là. Par exemple dans la restauration les horaires varient, c’est donc super flexible et puis la plupart des restaurants servent des petits déjeuners, des déjeuners et des dîners, tu peux donc faire des horaires à rallonge ou des heures supplémentaires et ça sur une fiche de paye c’est vraiment top. On pourra te demander de faire des doubles shifts, mais dans la majorité des cas, le temps de travail n’excède pas 45 heures par semaine et environ 8 heures par jour.

Et le dernier point ultra positif ce sont les pourboires !

Les pourboires à Londres

Très répandu à Londres selon les endroits où tu vas travailler, là-bas on appelle cela des tips ! Il y a plusieurs politiques :

  • Soit, le service est compris dans la note du client (environ 12,5 % de la bill) et est ajouté à ton salaire chaque mois. Dans ce cas-là, tu peux également recevoir des pourboires des clients en plus du service charge retenu sur l’addition, ce surplus va directement dans ta poche!
  • Dans l’autre cas de figure où le service charge n’est pas inclus dans l’addition, le client donne ce qu’il veut comme pourboire (en général 10 % de l’addition totale) et les pourboires sont mis dans un pot commun et partagés entre tous les serveurs, et parfois même avec la cuisine, selon les restaurants.

Les pourboires ou tips sont très répandus à Londres et parfois double la paye

Lorsque les pourboires sont déclarés, il faut savoir que 20 % sont directement reversés aux impôts par ton employeur.

Amandine nous en parle: “Au restaurant où je travaille, le service charge n’est pas inclus. Les clients laissent ce qu’ils veulent. Même si je suis peu payée au taux horaire, avec les pourboires, je double mon salaire tous les mois”.

Quand on arrive à Londres ça peut faire un choc, mais les notes de restaurants sont un peu différentes de celles qu’on trouve en France. En effet, la facture finale ne correspond pas exactement à ce qu’on avait calculé au départ. Eh oui, une petite taxe de service est passée par là parfois directement incluse sur la facture, en fait, cette taxe de service correspond au pourboire.

On a tellement l’habitude de voir les lettres TTC, qu’on oublie à quoi elles correspondent. En Angleterre, le service n’est pas nécessairement compris dans la note, et c’est LA bonne nouvelle pour ceux qui ont fait le choix de travailler dans la restauration. Certains serveurs doublent leur salaire grâce à cela, ce n’est vraiment pas négligeable ! et crois-moi ça fait du bien sur la fiche de paye en fin de mois. Car même si à Londres les pourboires ne sont pas obligatoires, c’est une coutume très répandue et il serait mal vu de ne rien donner si le service a été bon. Bonne technique pour avoir toujours des serveurs souriants et prêts à aider.

Voyons d’un peu plus près comment cette coutume est appliquée en fonction des circonstances.

Dans les restaurants

C’est généralement ici que les pourboires se donnent le plus fréquemment, voire même systématiquement. Si certains sont retissant à en donner, principalement les touristes, sache juste que les pourboires contribuent à la rémunération des serveurs ou serveuses dans les restaurants, voilà pourquoi il est d’usage de laisser un pourboire de 10 % à 15 % du montant de l’addition.

Toujours garder en tête que les prix affichés sur le menu ne sont pas TTC et que le service va être facturé au moment du paiment, pour ceux qui auraient peur d’être mauvais en math et de ne pas savoir ce que fait 10 % de 27 € de facture, pas mal de restaurants ont pris l’habitude d’inclure directement cette taxe de service dans la facture. Comme ça pas d’erreur possible.

Dans les pubs et bars

Il n’est pas habituel de laisser un pourboire dans les pubs et les bars lorsqu’on commande directement au comptoir du bar, sauf bien sûr si le service se fait à table, dans ce cas c’est 10 % à 15 % du montant de l’addition

Il y a donc tellement à gagner en travaillant dans la restauration, de l’expérience, des connaissances, un bon niveau d’anglais et parfois un double salaire. Voilà pourquoi la restauration et le service en général restent le principal choix des étudiants et expats lorsqu’ils arrivent à Londres et on les comprend !

À toi de te lancer dans l’aventure !

Marine S

 

photos Londres

Ils nous font confiance