Blog Movaway Divers

différents accents britanniques 10-10 2019

Les différents accents Britanniques

Ah l’accent British! Qu’est-ce que c’est sexy! Bien plus que l’accent américain très nasillard ou l’incompréhensible Australien. Pourtant, il y a plus d’un accent britannique. Et nous pouvons vous assurer, qu’ils sont plus ou moins compréhensibles ! Même si tu es du genre à regarder des séries américaines et à comprendre leurs accents, vous risquez d’être quelque peu déstabilisé par les nombreuses nuances que l’accent britannique peut avoir ! Le Royaume-Uni est probablement la nation la plus obsédée par les dialectes. Des centaines d’années ont permis le développement d’un nombre incalculable d’accents britanniques et une variété dans le langage particulièrement important sur un territoire de cette taille.

Il existe plus de 30 accents dits principaux, et chaque type d’accent comprend des centaines de variations. Il y a donc des différences de prononciations et de vocabulaire entre deux villes qui sont par exemple situées à seulement 5-10 miles de distance… Ce qui ne facilite pas la tâche !

accents britanniques
De nombreux accents régionaux et accents de « classe »

Il est très facile de savoir d’où une personne vient ou à quelle classe sociale elle appartient. Si vous voyagez un peu hors de Londres ou regardez la télévision, vous vous rendrez vite compte que tout le monde parle de manière très différente et que certaines personnes sont plus faciles à comprendre que d’autres. Ils semblent y avoir autant de manières de parler anglais que de britanniques !

Cependant, on peut se faciliter la tâche, et diviser la langue par régions principales, et on commence par l’accent :

Received Pronunciation (RP)

La Received Pronunciation est ce qui est considéré comme la prononciation standard britannique. Celui-ci n’est pas régional. Ayant émergé de l’aristocratie du 18 et 19e siècle, il reste alors l’accent que l’on entend le plus. Chaque accent britannique porte une certaine réputation. La prononciation reçue (RP) ou l’anglais de la Reine est l’accent de l’élite, et les locuteurs sont donc perçus comme des personnes de grande autorité et d’éducation, même si ce n’est pas le cas. C’est l’accent que l’on appelle généralement «l’accent britannique».

Son histoire 

Il a émergé vers la fin du XVIIIe siècle sous la forme d’un accent de la classe aisée et est rapidement devenu la voix des écoles publiques, de la fonction publique et de l’Empire britannique. C’était une pratique courante jusque dans les années 1950, les étudiants dans les universités ont commencé à  ajuster leurs accents régionaux afin de se rapprocher de l’accent RP qui était alors réservé à la classe supérieur. Traditionnellement, le RP était utilisé sur scène, pour parler en public et pour les personnes intellectuelles. Dans les années 1950, le RP était utilisé par la BBC en tant que norme de diffusion, elle s’appelait BBC English.  Ensuite, depuis les années 1970, le label BBC a été abandonné et RP a peu à peu englobé les influences régionales partout au Royaume-Uni. C’est ainsi, qu’il est devenue l’accent britanniques standard. 

Ses caractéristiques

Tous les accents britanniques n’ont pas un son « h » prononcé. Ce qui fait la différence entre les différents accents britanniques, ce sont les différentes manières de prononces les voyelles. L’accent britannique RP prononce  « h » au début des mots, comme dans le mots  «hurt», et l’évite en tels que lorsqu’ils emploient des mots comme «arm». Vous allez voir que les accents britanniques ont chacun leur particularités. Parce qu’à l’inverse, les accents britanniques tels que le Cockney, (que nous allons voir par la suite) prononce le mot « » avec un « h ». Par exemple, ils disent « I ‘urt my harm »

Eh oui ! C’est légèrement compliqué à suivre… Mais Movaway est là pour t’éclairer sur tout ses différents accents britanniques ! 

Autres particularités, la plupart des accents Britanniques dans le monde prononcent des mots comme « car » et « heart » avec un  « r » audible. Tandis que, l’accent RP est l’un des rares accents britanniques qui ne le fait pas. En RP, des mots comme  « bath » sont prononcés avec un « long aaa »( « bahth » ). Alors que dans le nord de l’Angleterre, il s’agit d’un « court a ». Ainsi, ce qui diffère principalement les accents britanniques, ce sont les différentes prononciations de voyelles. 

Où l’entendre dans les séries ? 

Il concerne, par exemple, la famille Crawley dans Downton Abbey. D’ailleurs, vous pourrez faire attention aux différences de prononciation entre les différentes générations.

Le Cockney

Cet accent est dit très populaire dans le sens où il est attribué à la classe ouvrière de Londres et ses alentours. Il ne faut pas croire qu’en Angleterre tout soit « posh » (distingué), haughty taughty, high society (traduire: Paris 16 ème). Bien au contraire, la société anglaise se décompose en de nombreuses strates souvent identifiables à leur accent. Si vous n’avez encore jamais voyagé à Londres, cet accent concerne par exemple celui du conducteur de taxi londonien ou du type qui distribue les journeaux à la sortie du métro ! Et typiquement, pour te faire une idée, ce sont les accents britanniques des supporteurs d’Arsenal lors des match de foot en France.

Son histoire

L’accent cockney, originaire des quartiers Est de Londres. Traditionnellement parlé par les Londoniens de la classe ouvrière. Dans les années 1980, certaines caractéristiques de Cockney sont devenues plus fréquentes dans la radiodiffusion. Maintenant, c’est un accent beaucoup plus courant au quotidien que le RP. 

Ses caractéristiques 

Maintenant parlons de cette accent britannique très particulier ! Tout d’abord, c’est un accent non-rhotique, ce qui n’est pas surprenant étant donné que c’est toujours un accent britannique ! Une autre caractéristique de cet accent est que les locuteurs ne prononcent pas le « th » comme une consonne interdentale, mais ils substituent les sons « th » respectivement par « f »  et « v ».

Voici quelques exemples :
  • Pour prononcer « father » un britannique avec un accent standard, il le prononce avec le son « th ». En revanche avec l’accent Cockney, il prononce avec un son « v » à la place du « th » qui s’écrit /ˈfɑ:və/ 
  • Pour prononcer «  think » un britannique avec un accent standard, il le prononce avec le son « th » qui s’écrit /θɪŋk/ . En revanche avec l’accent Cockney, il prononce avec un son « f » à la place du « th »qui s’écrit /fɪŋk/
  • Pour prononcer « something » un britannique avec un accent standard, il le prononce avec le son « th » qui s’écrit  /ˈsəmˌθɪŋ/. En revanche avec l’accent Cockney, il prononce avec un son « f » à la place du « th » qui s’écrit /ˈsəmˌfɪŋ/
  • Par exemple, vous pourriez entendre quelqu’un dire : « I didn’t see nuffing! »
Une autre particularité grammaticale qui est intéressante

C’est l’usage de la double négation. Comme vous le savez, en anglais il ne faut pas plus d’un seul mot négatif dans une phrase. Mais en Cockney, on peut avoir une accumulation de mots négatifs comme not, never, no one, etc.

Ses expressions 

Certes, le jargon a évolué au fil des années et, bien qu’il ne soit plus un élément essentiel de la vie quotidienne de Londres, ses habitants composent encore des phrases apparemment étranges et déconcertantes, tout en sachant que quelques expressions d’argot cockney peuvent se révéler vraiment très utiles et, à tout le moins, divertissantes. Voici donc, quelques expressions parmi les plus célèbres que vous pourriez bien entendre lors de votre voyage à Londres.

1. Apples and Pears = Escaliers

“I’m going up the apples to bed.” (Je grimpe les escaliers pour aller au lit)

Ne vous inquiétez pas si vous entendez un Londonien dire qu’il grimpe « les pommes et les poires » – il n’a ni perdu l’esprit ni la maîtrise de la langue anglaise, il parle simplement de monter les escaliers.

2. Dog and Bone = Téléphone

“Shhh, he’s on the dog and bone.” (Chut, elle est au téléphone)

Ne détestez-vous pas quand votre téléphone (dog and bone) est à court de batterie ?

3. Al Capone = Téléphone

“He’s always on his Al Capone.” (Il passe sa vie sur son téléphone)

Dans le monde étrange et merveilleux de l’argot en rimes des Cockneys, Al Capone – le fameux gangster américain – signifie exactement la même chose que « dog and bone ».

4. Barney Rubble = Ennuis

“If I’m not home soon, I’m in a lot of Barney.” (Si je ne rentre pas très vite à la maison, je vais récolter pas mal d’ennuis.)

Barney Rubble n’est pas seulement un célèbre Flintstone dans cette partie du monde – oh non ; à Londres, Barney (on ne dit pas Rubble) s’emploie pour indiquer une situation épineuse à venir ou déjà existante.

5. Bees ans Honey = Argent

“My new shirt was a lot of bees.” (Ma nouvelle chemise m’a coûté un paquet d’argent)

Loads a bees an hunay, comme le prononcerait un vrai Londonien, signifie essentiellement beaucoup d’argent. Par exemple, on dit qu’il faut beaucoup d’argent (bees) pour visiter Londres.

6. Bubble Bath = Rire

“£50? You’re having a bubble.” (50 £ ? Tu veux rire !)

C’est l’une des phrases les plus courantes et on l’emploie dans tout le Royaume-Uni. On l’utilise pour exprimer l’incrédulité, mettre un bémol ou manifester son refus de faire quelque chose.

7. China Plate = Pote

“Hello, me old China. How are you? (Salut mon vieux pote. Comment vas-tu ?)

Les Cockneys ont changé l’usage de « me » et « my » – surtout dans cette phrase de bienvenue traditionnelle. Vous pourriez dire que Londres est une ville idéale à explorer pour vous et vos potes (chinas).

8. Pork Pies = Bobards

“You’re telling me porkies.” (Tu me racontes des bobards)

Ici, on fusionne les deux mots pour créer le mot porkies. Si vous ne croyez pas les propos d’une personne, dites-lui que vous pensez qu’elle raconte des bobards (porkies).

9. Hank Marvin = Mourir de faim

“I’m completely Marvin.” (Je suis complètement mort de faim)

Hank Marvin était le guitariste d’un groupe populaire des années 1960. Les Cockneys ont désormais redoré son blason en utilisant Hank, Marvin ou Hank Marvin comme synonyme de faim dans une phrase.

10. Ruby Murray = Curry

“Let’s have a Ruby tonight.” (Allons manger un Ruby, ce soir.)

Ruby Murray était une chanteuse célèbre au Royaume-Uni dans les années 1950 et son nom (et plus particulièrement son prénom) s’est invité dans le folklore cockney comme synonyme de curry.

11. Loaf of Bread = Tête

“Use your loaf!” (Utilise ta tête !)

Non, il ne s’agit pas d’un appel vous invitant à vous armer d’une miche de pain, mais plutôt une demande ou une suggestion vous encourageant à utiliser votre tête et réfléchir à la portée de vos actions.

Ainsi, il fait partie de l’un des accents britanniques qui a le plus d’expressions. D’ailleurs ! Elles sont utilisées tous les jours à Londres. 

Où l’entendre dans les séries et films ? 

L’un des exemples les plus classiques est alors Eliza Doolittle de Pygmalion et My Fair Lady, même s’il ne sera sûrement pas recommandé par quelqu’un possédant cet accent ! Après, dans les années 1970, les films  The Sweeney ou The trials of Jimmy, sont connu pour son accent cockney.

L’accent du Yorkshire

Bien évidemment lié au comté du Yorkshire ! Moins stigmatisé que les autres accents britanniques …Si vous voulez parler anglais avec l’accent du Yorkshire, que ce soit pour impressionner vos amis ou pour vous intégrer à la communauté si vous comptez vivre là-bas, alors il va vous falloir une petite mise au point

Son histoire 

Le Yorkshire, situé au nord de l’Angleterre, est le plus vaste comté du Royaume-Uni. Cette région connaît un accent assez particulier. Chaque région d’Angleterre a son propre accent, et le Yorkshire ne déroge pas à la règle. L’accent du Yorkshire est même l’un des accents britanniques les plus emblématiques du pays. Il peut vite être difficile à comprendre, surtout si l’interlocuteur utilise des mots locaux 

Ses caractéristiques 

La prononciation est différente de l’anglais d’Oxford (RP). Ainsi, il faudra dire « raight » au lieu de « right ». Avec un peu de pratique et suivant nos conseils, vous allez parler comme un natif de ces terres du nord.

Quelques exemples : 
  • Les sons en « oh », « o » se prononcent « or ». Ainsi, « no » se prononce « nor ». Cependant, ce « r » final n’est nullement accentué, il passe presque inaperçu, pas comme en irlandais où là, il est fortement prononcé.
  • Les mots qui se finissent en « ee » se prononcent comme s’ils finissaient en « eh ». Par exemple : « Nasty » devient « nasteh ».
  • Les gens du Yorkshire disent volontiers « aye » pour « yes » et « nay » (ou « nah ») pour « no ».
  • Le mot « Nowt » (prononcé nohwt – ET NON ‘nahwt’-) ne s’entend que là-bas et signifie « nothing ». De la même façon, « owt » (à prononcer « ohwt ») remplace « anything ». 
  • Le mot « right » est souvent prononcé « raight » et ce mot est utilisé à tout bout de champ et pas seulement comme l’opposé de « left » ! II remplace souvent « really ». Par exemple : « It’s really good » devient « It’s RAIGHT good ». Assez logiquement, on retrouve ce « raight » avec « Alright », un autre exemple «Are you alright ? » devient « Are you all-raight ? » 
  • Les mots « the » et « to » sont purement et simplement raccourcis en « t’ », la voyelle (ou la partie finale) étant remplacée par un vague son « uh », le genre de son qu’on pousse quand on soulève quelque chose de lourd ! Exemple : « I’m going into the woods » devient « Ah’m goin’ int'[“uh”] woods » (notez que la « g » final de « ing » a sauté).

Ses expressions 

1. Eee by gum

L’intérêt de cette expression réside dans le fait qu’elle capte parfaitement un sentiment de choc ou de stupéfaction tout en n’ayant absolument aucun sens. C’est littéralement du charabia. Bien qu’il ne s’agisse nullement d’une traduction directe, elle est probablement mieux résumée comme étant interchangeable avec «Oh mon Dieu!». Certains utilisateurs choisissent de supprimer «eee» et de passer directement à «par gomme». C’est une question de goût personnel.

2. Aye up


cette phrase polyvalente est le plus souvent utilisée comme moyen de dire bonjour. Il est généralement accompagné d’un signe de tête et d’une gorgée de bière. Dans ce contexte, cela ressemblerait à la salutation américaine “What’s up?” (Quoi de neuf?). Cependant, cela fonctionne aussi comme un moyen d’attirer l’attention. «Aye up lads! Freddo’s here! »Pourrait-on dire quand le vieux Fred entre dans le pub.

3.Put wood inth ‘ole


Si quelqu’un entre dans une pièce et néglige de fermer la porte, c’est ce que vous lui dites (Traduction: «Mettez le bois dans le trou de la cheminée»). Il est principalement utilisé par les grands oncles et des personnes appelées Archie, mais l’expression semble être utilisée moins fréquemment qu’auparavant. L’origine de cette expression provient de, si quelqu’un entrait dans une pièce avec un feu allumé et ne mettait pas le bois dans le trou de la cheminée, la chaleur s’échappait. De nos jours, en raison du chauffage central, il n’est pas nécessaire de retenir la chaleur dans une pièce en fermant la porte.

Où l’entendre dans les séries ?

Les séries Happy Valley et Last Tango in Halifax de Sally Wainwright sont à voir.

East Midlands

Compromis entre l’accent du Sud et du Nord des Midlands, il vient indirectement de Scandinavie et possède alors des similitudes avec l’accent nordique (nothern dialects).

Son histoire 

East Midlands English est un accent assez traditionnel avec des variations locales et sociales modernes parlées dans les parties des Midlands situées à l’est de Watling Street séparant de West Midlands English , au nord d’un isogloss variable de la variante Southern English of Oxfordshire. et l’anglais est-anglais de Cambridgeshire et au sud d’un autre qui le sépare du dialecte du Yorkshire . Cela couvre environ les East Midlands of England ( Derbyshire ,Leicestershire , Lincolnshire , Nottinghamshire , Rutland et Northamptonshire ). Par rapport aux autres dialectes anglais, il y a eu peu d’études sur les caractéristiques de l’anglais East Midlands.

Ses caractéristiques 

Malheureusement, par rapport aux autres dialectes anglais, il y a eu peu d’études sur les caractéristiques de l’anglais East Midlands. En revanche, nous savons où tu peux le découvrir dans des séries ! 

Où l’entendre dans les séries ?

Dans l’incontournable This is England, le casting étant originaire de la région. C’est également l’accent de Jack O’Connell (que l’on peut entendre donc dans Skins) et bien évidemment de Lauren Socha (la sœur de Michael) qui incarnait Kelly dans Misfits.

Brummie : l’accent de Birmingham

L’accent de Birmingham est loin d’être populaire et rarement représenté à la télévision. Il est aussi difficile à prononcer et selon Steven Knight, le créateur de Peaky Blinders, il est encore plus difficile que celui de Geordie. Notons qu’il peut sonner aux oreilles comme un accent de Liverpool, cette ressemblance n’étant pas hasardeuse. Cela serait lié aux mouvements du visage…

Son histoire 

Contrairement à la plupart des accents régionaux, Brummie utilise une intonation descendante à la fin de chaque phrase. Cela signifie que la hauteur de la voix est généralement basse et que le son du dernier mot s’efface lentement. C’est un contraste frappant avec un accent tel que Scouse (l’accent de Liverpool) qui a une intonation ascendante et une augmentation de la hauteur de ton pendant la conversation, donnant à cet accent particulier beaucoup de dynamisme et d’attrait. Brummie est un accent plutôt monotone, ne frappant qu’une note, généralement une note basse, et s’y tenant quoi qu’il arrive. Cette absence de variation auditive peut être la principale raison pour laquelle l’accent de Brummie a une telle réputation négative au Royaume-Uni. 

Ses caractéristiques 

Concernant les voyelles

Dans Brummie, les voyelles sont la clé pour parler et comprendre l’accent. Ci-dessous une liste d’anglais régulier et de la façon dont Brummie les manipule:

  • La voyelle régulière «I» est souvent remplacée par «oy» dans Brummie. Par exemple, la phrase «I quite like it» devient «Oy kwoyt loik it». Le son du “oy” est en fait assez similaire au “oy” que vous entendez dans la plupart des dialectes irlandais. Cela pourrait être dû au grand afflux d’Irlandais qui s’est installé dans la ville au fil du temps.
  • Le “u” dans des mots comme “hut” est souvent allongé pour devenir “oo” comme dans “took”.
  • Les mots “o” et “a” sont exprimés dans des mots tels que “go” et “day”, souvent paresseux et attrayant pour les non-natifs. Ils portent une étrange similitude avec le dialecte Cockney.
  • Le «ar» dans des mots tels que «star» est également paresseux et sonne à nouveau avec élégance. Parfois, la voyelle se raccourcit et “ar” devient “a” comme dans le mot “cap”.
  • Le «i» dans «pit» devient «ee» dans Brummie, ce qui donne à ce mot un son plus semblable, mais pas tout à fait identique à «peat».
  • Dans des versions plus larges de Brummie, “you” devient “yow” et le “y” à la fin du mot devient “ay”.

Au Royaume-Uni, la façon dont certains mots sont prononcés varie fortement d’une région à l’autre. Au sud (n’importe où au sud des Midlands), des mots tels que «plant», «bath» et «basket» sont prononcés, respectivement, «plarnt», «barth» et «barsket». Tandis que le Nord (n’importe où au nord des Midlands) prononce ces mots comme ils sont épelés. L’accent Brummie s’inscrit résolument dans la lignée du nord.

Concernant les consonnes 

  • Les Brummies emploient souvent une forme douce du son “r” souvent entendu en espagnol. Ce son est produit en faisant vibrer la langue en haut de la bouche. Cependant, cela n’est fait que pour certains mots tels que «alright». Les Brummies ‘ont tendance à utiliser le mot «alright» comme une salutation plutôt que le «hello» habituel. Si nous disons «bonjour», nous finissons par laisser tomber le «h» et nous disons alors «ello».
  • Le mot «g» dans un mot contenant «ng» est souvent trop articulé par Brummies et se prononce efficacement deux fois.
  • Comme mentionné ci-dessus, Brummies supprime fréquemment le «H» de nombreux mots et nous omettons également le «T» de la fin des mots à l’occasion. Par exemple, «what» devient «wha».

Ses expressions 

Juste au cas où vous auriez envie d’essayer de parler avec un accent Brummie, ou si vous vous retrouviez un jour à Birmingham et que vous voulez comprendre de quoi tout le monde parle. Movaway te donne quelques expressions de cette accent britannique très typique.

Vous trouverez ci-dessous une liste de mots et d’expressions courantes en argot de Brummie, accompagnés de leur signification.
  • Babby – variation de «bébé»
  • Bab – variation de “bébé”
  • Cack-handed – faire quelque chose d’une manière maladroite.
  • Cob – un petit pain.
  • Deff off – pour ignorer quelqu’un.
  • Ee-arr – vous voilà.
  • Ent – ce n’est pas.
  • Pop – boisson pétillante.
  • Garage – Station d’essence ou d’essence.
  • Gully – une ruelle.
  • Island – un rond point.
  • Nause – quelqu’un qui fait un désordre.
  • Pop – un mot utilisé pour les boissons à la courge.
  • Tour du Wrekin – faire le tour. Le Wrekin vient des collines de Wrekin, dans le Shropshire, à proximité.
  • Tara-a-bit – à plus tard.
  • Tip-top – une longue sucette glacée aux fruits.
  • Wench – un terme affectueux pour une jeune femme.
  • Yampy – une personne folle ou stupide.

Où l’entendre dans les séries ?

Peaky Blinders ! Pas de secret sur le fait que Cillian Murphy n’est pas de la région, mais cela ne l’aura pas empêché de relever le défi.

Mancunian-Salfordian : l’accent de Manchester et Salford

Son histoire 

Mancunian (ou Manc ) est l’ accent et le dialecte parlé dans la majorité des Greater Manchester , Angleterre du Nord – Ouest et ses environs. Il est également donné au nom des personnes qui vivent dans ces régions.

Ses expressions  

Maintenant vous aurez sûrement envie de savoir comment comprendre l’anglais de Manchester ? Parfait ! Voyons donc quelques-unes des expressions que vous écouterez en arrivant dans cette ville d’Angleterre.

  • Brew = Cup of tea

Do you want a brew?

  • Chuddy = Chewing gum

Do you have a chuddy?

  • Gaggin’ = Thirsty (= avoir soif)

Are you gaggin’?

  • Mint = Excellent

The game was mint !

Où l’entendre dans les séries ?

Si votre série se passe à Manchester, l’accent est incontournable. Vous pouvez donc regarder Shameless ou encore No Offence, les créations de Paul Abbott.

Le Pays de Galles : Welsh English

Les principaux accents du Pays de Galles (défini comme le Welsh English) nous viennent de Cardiff et Gower.

Son histoire 

L’anglais gallois (appelé Welsh english ou Wenglish et à distinguer du Welsh) a subi l’influence de trois langues anciennes qui divergent de l’anglais standard : le gallois (Welsh), le gaélique (Gaelic) et le scots (Scots). Ceci explique qu’on retrouve aujourd’hui les mêmes particularités phonétiques en Écosse et au pays de Galles, comme par exemple le ‘r’ légèrement roulé qui n’existe pas en anglais standard.

Ses caractéristiques 

L’accent gallois (ou Welsh accent en anglais), se caractérise par de longues voyelles, des changements de hauteur de son et des R roulés ! L’une des caractéristiques intéressantes de l’accent gallois est leur utilisation des questions de reprise ou question tags. Vous pourrez souvent entendre des phrases comme  « Angry, I am ». ou  « Coming on Friday, we are ». Le fait de mettre ainsi le sujet et le verbe à la fin de la phrase permet d’insister sur un fait.

Quelques exemples : 
  • Étends les voyelles et allonge-les. Par exemple, dans la phrase “Jane, how’s it going?” vous diriez « Ja-ane, how’s it go-o-en?». Ne vous étendez pas plus d’une demi-seconde environ, mais il s’agit d’un aspect crucial pour obtenir un accent convaincant en gallois. 
  • Parlez d’une manière “chantante”. L’accent gallois est très remarquable pour sa nature chantante. Chaque mot, exagérer et tirer les voyelles de manière significative afin de reproduire cela. Même en exagérant les mots, ne dessinez pas trop de voyelles (une seconde, c’est trop long). 
  • Lorsque vous prononcez le son “i” dans des termes tels que faire, aller, creuser et allumer, le son “i-” rappelle un e, comme indiqué à la première étape, où “going” est prononcé “go-o-en” , en ce sens que le “o” est étendu et que le suffixe “ing” est dit “en”.Ou “Can I have a bit of that?” ça devient “Can I ‘ave a bet ov that please? » 
  • les Gallois, plutôt que de dire “je suis très fatigué”, dites “je suis très fatigué, je suis” ou “j’ai soif, je suis”. [5] Il en va de même avec “je l’aime

Ses expressions 

Les gens sont souvent surpris de constater que le pays de Galles a sa propre langue, et plus encore lorsqu’on leur explique que, ce n’est certainement pas simplement un «dialecte de britanniques».

Voici quelques expression à connaitre : 
  •  Un Gallois ne vous dit pas de «stop bullshitting » (cesser de faire des conneries, mais de «stop breaking shit » (cesser de casser des conneries).  
  • Si un Gallois parle beaucoup, il ne s’agit pas d’un «chatter box »(bavard), mais il «talk like a pepper mill ». (parle comme un moulin à poivre). Contrairement au français qui disent moulin à parole. 
  • Au pays de Galles, il ne s’agit pas de «rain cats and dogs » (faire pleuvoir des chats et des chiens), mais «old women and sticks » (de vieilles femmes et des bâtons). À chacun ses expressions ! À l’inverse en France, non disons qu’il pleut des cordes ! 

Où l’entendre dans les séries ?

Dans la comédie Stella qui prend place dans une petite ville fictionnelle du Sud du Pays de Galles – sa créatrice Ruth Jones étant du coin. Notons d’ailleurs que si l’action de Gavin & Stacey prenait place près de Barry, Jones était la seule avec un accent du coin.

Le Scottish Highlands 

Parmi l’anglais écossais (ou Scottish English), l’anglais des Highlands est une variété régionale en usage en Écosse et la plus influencée par le Gaélique.

Son histoire

L’anglais écossais est également appelé Scottish English, ou encore, Scottisch Standard English. On l’utilise généralement dans les textes non littéraires. On le confond parfois avec le scots, mais les deux langues sont assez différentes. En effet, le scot est une langue germanique proche de l’anglais moderne, mais qu’il faut bien savoir distinguer. Mais comment est né l’anglais écossais ? Il se trouve qu’il s’agit en réalité d’un doux mélange entre le scots et l’anglais. Cet assemblage s’est fait à partir du XVIIème siècle, et on a pu noter un bon nombre de modifications et compromis linguistiques.

Ses caractéristiques 

Première déconvenue : on ne peut pas vraiment parler d’un accent écossais. Car il y a en réalité beaucoup d’accents différents en Ecosse, ce qui est logique, vu les difficultés de communication historiques entre des territoires vastes et écartés les uns des autres. L’accent écossais qui est connu de la plupart des français est celui des films et de la télévision. J’imagine que vous avez déjà vu des films de Gerard Butler ou David Tenant dans Doctor Who donc quand on parle d’un accent scottish, on parle de leur accent. Et bien que cet accent soit prononcé, il reste relativement compréhensible ! Ce qui n’est pas le cas de tous les accents écossais, certains sont difficiles à comprendre, même pour des anglais ! 

L’écossais n’est pas seulement une forme spécifique de prononciation de l’anglais. Il s’accompagne aussi de nombreux particularismes. On notera par exemple l’utilisation du diminutif ‘ie’ à la fin des mots, par exemple ‘lad’ + ‘ie’ = ‘laddie’ (jeune garçon) et ‘lass’ + ‘ie’ = ‘lassie’ (jeune fille). Ils disent aussi ‘wee’ au lieu de ‘small’ pour dire ‘petit’.

Ses expressions 

Vous trouverez ci-dessous quelques autres expressions que les écossais utilisent quotidiennement :

  • He’s a right sweetie-wife = He likes to gossip – Il aime bavarder.
  • She was a bit put oot when I told her = She was a bit upset when I told her. =Elle était un peu déçue quand je lui ai di
  • How no? = Why not? =Pourquoi pas ?
  • Ach, away ye go! = Oh, I don’t believe you! =Ah, je ne te crois pas !
  • What age are you? = How old are you? = Quel âge as tu ?
  • Bairn = child = Enfant
En termes de la prononciation, les écossais on tendance à faire tomber les ‘t’ s’ils ne sont pas au début du mot, à prononcer ‘u’ comme ‘oo’ et rouler les ‘r’. 

Où l’entendre dans les séries ?

Dans Outlander, où la coach Carol Ann Crawford.

Ainsi, on espère t’avoir aider ! Tout de même, l’un principaux petits conseils que l’on peut vous donnez, afin de mieux comprendre tous ses différents accents britanniques, c’est d’écouter au maximum l’anglais. C’est tout bête, mais plus vous entendez d’anglais, mieux ce sera ! Et tous les moyens sont bons !


photos Londres

Ils nous font confiance