Blog Movaway Divers

25-03 2021

Larry le chat du 10 Downing Street

Le chat de Downing Street : On connait la culture Anglaise dans le monde par bien des façons. Que ce soit pour sa langue, sa capitale, son architecture ou sa musique l’Angleterre fait souvent parler d’elle. De plus, les anglais sont réputés pour leur civisme. Ils apprécient le respect des règles de politesse et des codes sociaux. Il est mal vu de doubler dans une file d’attente, de mal conduire en ne respectant pas les priorités ou les places de parking réservées. Les anglais prêtent aussi une attention particulière aux symboles. Par exemple, avec les fleurs. Enfin, on connaît l’Angleterre pour sa presse grand public quotidienne. On y compte par exemple des journaux comme the Sun ou le Daily Mirror, tirés à plus de 4 millions d’exemplaires. Ces journaux traitent de l’actualité et de la vie privée des personnes publiques, avec beaucoup de photos, peu de textes et des titres accrocheurs.

Dans cet article tu trouveras toutes les informations sur un personnage phare de la culture anglaise : Larry le chat de Downing Street. Eh oui cela te paraitra étonnant mais ce chat tient une place importante dans la vie du pays. Larry est un chat, sa mission est de chasser les souris depuis le 15 février 2011. On l’a employé aux résidences du premier ministre et du chancelier de l’échiquier britanniques. En réalité ces demeures possèdent des chats depuis des années et cela est devenu une réelle tradition. Ils portent le titre de Chief Mouser to The cabinet office ce qui se traduit par souricier en chef du cabinet. Ainsi, dans cet article tu trouveras de plus amples informations sur Larry et des anecdotes insolites. De plus, si tu souhaites t’installer à Londres tu pourras trouver de nombreux stagesjob et logements sur le site de Movaway. 

Le chat de Downing Street : l’histoire

Depuis 1929 officiellement, la résidence du premier ministre britannique abrite le Souricier en Chef du Cabinet. C’est un chat chargé notamment de chasser les souris et les rats de ce lieu. Le gouvernement anglais reconnait le titre de Chief Mouser to The Cabinet Office. Seulement un chat peut le posséder et le conserve jusqu’à sa retraite.

Le premier souricier, chat de Downing street était Rufus of England qui est entré en 1924. Il est resté jusqu’en 1930 à l’époque le ministre Ramsay Macdonald et le monarque Georges V dirigeaient le pays. Il garde le statut de premier souricier en chef. Le second était Peter, il est resté de 1929 à 1946. Dans un premier temps, son statut était assistant de Rufus of England. À sa mort, il devient le second souricier en chef. Le troisième est Munich Mouser de 1937 à 1943. Le premier ministre Winston Churchill et le monarque Georges VI dirigeaient le pays. Munich Mouser était l’assistant de Peter. Ensuite il y a eu Nelson dans les années 40 qui était lui aussi assistant de Peter. En 1946, Peter II devient le troisième souricier en chef puis Peter III lui succède en devenant le quatrième souricier en chef.

le chat de downing street

En 1964, Peta devient la cinquième souricière en chef et la première femelle à occuper cette fonction.  Elle était sous la monarchie de Elizabeth II. Ensuite, en 1973 Wilberforce l’assistant de Peta devient le sixième souricier en chef. Le septième souricier en chef est Humphrey en 1989 sous la première ministre Margaret Tatcher et la reine Elizabeth II. Puis Sybil, huitième souricière en cheffe de 2007 à 2009. Et enfin Larry, l’actuel souricier en chef depuis 2011. Son assistante est Freya.

Ici tu pourras découvrir notre article sur les quartiers culturels de Londres.

Les caractéristiques des souriciers en chefs.

Les souriciers en chefs viennent tous d’un milieu défavorisé. En effet, ce ne sont pas des chats de race. Wilberforce qui était en fonction de 1973 à 1986, et décédé en 1988 a par exemple été adopté pendant le mandat Edward Heath, à la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals. C’est l’équivalent de la SPA au Royaume-Uni). Ce pur chat de gouttière aux couleurs noires et blanches n’avait rien d’un chat de race, ce qui ne l’empêcha pas de devenir « le meilleur souricier de Grande Bretagne » selon la presse. De son côté, Humphrey en fonction de 1989 à 1997, décédé en 2005 était un chat errant des plus normaux. Lors d’une de ses balades au 10, Downing Street il est récupéré par des employés des lieux pour ensuite devenir le nouveau souricier du premier ministre, qui était alors une femme, Margaret Thatcher.

Tu trouveras ici de plus amples informations sur Margaret Thatcher.

Larry le chat du 10 Downing Street

Larry est un chat bicolore blanc et tabby. Il a entre trois et cinq ans au moment de son accueil en 2011.

Il est issu du Battersea Dogs and Cats Home, l’un des plus anciens refuges pour animaux abandonnés à Londres. Ainsi, l’équipe du Downing Street Staff l’a choisi. Les médias avaient deviné qu’un nouveau chat aller arriver au 10 Downing Street après que des rats eurent été aperçus lors d’interviews à la télévision en direct. Les chats étaient aussi un animal de compagnie pour les enfants de David et Samantha Cameron. Lorsqu’il est arrivé dans la résidence il est annoncé comme bénéficiant d’un bon rendement et d’un haut potentiel de capture et d’instinct de chasse. Après le départ de Cameron, en 2016, Larry est maintenu à ses fonctions comme l’annonce The Guardian. Le lendemain, lors de ses adieux au Parlement Britannique, Cameron a quelques mots pour Larry et montre aux députés une photo de lui avec Larry le chat sur ses genoux.

Ce chat n’appartient pas au premier ministre britannique mais occupe la fonction de souricier de sa résidence le 10, Downing Street. Il peut côtoyer plusieurs premiers ministres durant son activité. La période d’activité d’un chat coïncide donc rarement avec le mandat d’un politique, Margaret Tatcher, par exemple, a connu deux souriciers, Wilberforce et Hamphrey. Tu t’es peut-être dit que ces chats devaient provenir d’élevages de renom ou être des félins de race mais pas du tout. En effet, les Souriciers en Chef proviennent d’un milieu totalement défavorisé. De plus Larry est indéboulonnable puisqu’il a vu passer trois premiers ministres : David Cameron, Theresa May, et Boris Johnson.

Son bilan

Larry, choisi pour son instinct de prédateur selon le communiqué de Downing Street a été nommé souricier en chef, surnom qui avais été donné à ses prédécesseurs. Cependant il a bien vite déçu. Certes, il a tué trois souris les premiers mois selon le ministre de l’époque David Cameron mais son tableau de chasse s’est très vite ralenti. En effet, il préférait la sieste à la chasse. Selon sa notice biographique il serait en phase de « planification tactique ». Certaines fois, des rumeurs de licenciement ont même circulées dans la presse.

Cependant, le public s’est attaché à cet animal paresseux et s’est montré indulgent. De plus, il avait également réussi à immobiliser la limousine blindée de Donald Trump lors de sa visite d’État en restant postée dessus. Enfin, le 24 décembre dernier la presse était suspendue à l’annonce de l’accord post Brexit entre Londres et Bruxelles. Il s’est alors illustré en attrapant très vite un pigeon qui picorait. Le volatile a réussi à s’échapper mais les médias ont filé la métaphore pendant plusieurs jours. Ils imaginaient Boris Johnson dans le rôle du chat et les négociateurs de l’Union européenne dans celui du volatile. Ce dernier a réussi à s’échapper des griffes du matou.

Ici, tu pourras découvrir notre article sur les activités gratuites à faire à Londres.

Chat de Downing Street : la résidence

Le 10 Downing Street est la résidence officielle et le lieu de travail du premier ministre britannique. Elle se situe sur Downing Street, dans la cité de Westminster. La résidence se trouve près des chambres du Parlement, au cœur de Londres. De plus, elle est également la résidence du premier lord du trésor. Or, ce poste est occupé conjointement à celui du premier ministre depuis 1905. Actuellement, Boris Johnson en est le résident depuis le 24 juillet 2019. D’ailleurs tous les anglais connaissent sa porte noire. La maison parait être banale, une maison parmi d’autre cependant des contrôles policiers ont lieu dans toute la rue. De son surnom Number Ten, elle est une des résidences les plus célèbres à Londres. Elle se trouve également près de Buckingham Palace, la résidence de la reine d’Angleterre. De plus, Number Ten est le centre du gouvernement Britannique physiquement et politiquement.

C’est non seulement la résidence du premier ministre mais aussi son lieu de travail. On y trouve ses bureaux, ses secrétaires, assistants et conseillers mais aussi de nombreuses salles de conférence et salles à manger. Le premier ministre y reçoit régulièrement des dirigeants britanniques et représentants étrangers. Le bâtiment était à l’époque composé de trois maisons construites en 1530 et 1685. Au fil des années, le bâtiment a été très important pour l’histoire britanniques et de nombreuses personnes haut placées y ont résidées.  Enfin le bureau du premier ministre est un chef-lieu de la résidence. Aujourd’hui, le Chief of Staff dirige les bureaux. De plus, il est occupé par des fonctionnaires de carrière et des conseillers spéciaux. Il fournit au premier ministre anglais soutien et conseil sur la politique, les communications avec le Parlement, les services du gouvernement et les relations avec le public et la presse. 

Le premier ministre Boris Johnson

Alexander Boris de Pfeffel Johnson né le 19 juin 1964 est un homme politique et écrivain britannique. Il est premier ministre du Royaume Uni et chef du parti conservateur depuis juillet 2019. De plus, il était secrétaire État des Affaires Étrangères et du Commonwealth et maire de Londres. Johnson a fait ses études à Eton College et a étudié au Baliol College d’Oxford. Il est élu président de l’union d’oxford en 1986. En 1989, il devient correspondant à Bruxelles, puis chroniqueur politique, ses articles exercent une forte influence sur la droite britannique. Il a été rédacteur en chef du magazine The Spectator de 1999 à 2005. Après avoir été élu au Parlement en 2001, Johnson a été ministre fantôme sous les chefs conservateurs Howard et Cameron. En 2008, il devient maire de Londres et a démissionné de la Chambre des communes. Il a été réélu maire en 2012.

The Prime Minister Boris Johnson Portrait

Au cours de son mandat à la mairie, Johnson a supervisé les Jeux Olympiques d’été. De plus, il a introduit les nouveaux bus Routemaster un programme et le téléphérique de la Tamise , et a interdit la consommation d’alcool dans une grande partie des transports en commun de Londres. Aux élections de 2015, Johnson était député d’Uxbridge et de South Ruislip. Il a démissionné de son poste de maire l’année suivant. De plus, il a été nommé ministre des Affaires étrangères par Theresa May après le référendum. Les partisans de Johnson l’ont décrit comme étant optimiste, humoristique et divertissant, avec un appel allant au-delà des électeurs conservateurs traditionnels. À l’inverse, ses critiques l’ont accusé d’élitisme, de copinage et de préjugés. Ses actions, considérées par les partisans comme pragmatiques, ont tendance à être considérées par les opposants comme opportunistes.

Larry le chat de Downing Street : les choses à savoir

Tu l’auras compris Larry le chat de Downing Street est un personnage important de la culture anglaise. Nous te présentons maintenant cinq choses que tu ne sais pas sur lui !

Un véritable rôle officiel lui est décerné

Premièrement, Larry a un véritable rôle officiel qui lui est décerné. En effet, ce chat n’est pas seulement un animal de compagnie. Il a un rôle et des missions importantes. La page officielle du gouvernement les décrit. Il est Chef Mouser to The Cabinet Office, ce qui se traduit par Souricier en Chef du Bureau du Cabinet. Le chat de Downing Street doit réfléchir à des solutions concernant l’occupation des lieux par les souris. Actuellement, il serait en phase de planification stratégique. De plus, il doit accueillir les visiteurs, inspecter les dispositifs de sécurité et tester le confort du mobilier.

Sert plusieurs premiers ministres

En 2016, lorsque David Cameron quitte le 10 Downing Street la question du futur de Larry se pose. Cependant, un porte-parole annonce qu’en tant que chat fonctionnaire, Larry n’appartient pas aux Cameron. Il peut donc rester malgré leur départ. Le chat a donc également connu le mandat de Theresa May. Actuellement, il occupe ses fonctions au 10 Dowgning Street sous celui de Boris Johnson.

Exerce de la politique sans le savoir

Larry fait souvent des apparitions publiques et les médias l’apprécient beaucoup. On l’a déjà vu par exemple prendre la pause avec Barack Obama ou miauler pour qu’on lui ouvre la porte du bureau ministériel. Ainsi, il attire souvent l’attention. D’ailleurs, cela sert parfois de base à des interprétations politiques amusantes. De plus, l’ancien premier ministre britannique David Cameron avais fait remarquer que Larry s’était montré « friendly » avec l’ancien président démocrate Américain. Or il avait perturbé la visite de Donald Trump en se couchant sur sa voiture comme je te l’ai expliqué plus haut. Cette action avais fait parler la presse à l’époque. Enfin Larry est la star d’un compte Twitter non officiel à son nom. Celui-ci porte un regard critique sur la politique du pays.

Il n’est pas le seul chat occupant des fonctions importantes.

 Larry n’est pas le seul chat important du pays puisque d’autres félins possèdent également des postes importants. Par exemple, Freya une chatte ayant appartenu au ministre des finances Georges Osborne. Elle avait pour mission d’aider Larry dans ses fonctions puisque son efficacité était parfois remise en cause. Puis, entre 2016 et 2020, Larry a du collaborer avec Palmerston, un chat ayant emménagé au ministère des Affaires Étrangères. Cependant les relations ne sont pas simples. En effet, la BBC a raporté des mésententes entre les deux animaux. On peut aussi trouver Gladstone au ministère des finances, et Evie et Ossie au Bureau du Cabinet également. En résumé les souris ont intérêts à faire attention à Downing Street….

Le chat de Downing Street : les réseaux sociaux

Larry le chat de Downing Street a su faire de sa popularité un atout. En effet, il est très présent sur les réseaux sociaux notamment Tweeter où il possède un compte non officiel comptant près de 400 000 abonnés. Les journalistes traquent et commentent ses postes quotidiennement. Il a un bon sens du timing, il sait apparaitre aux bons moments. Par exemple, quand Donald Trump est venu en visite à Downing Street, Larry s’est caché sous la voiture et a interpellé la presse. C’est un chat qui se fiche de tout. Même de la présence d’un leader mondial, il va tout faire pour lui voler la vedette. Sur Tweeter, il raconte ses journées, commente l’actualité et évoque avec humour les aléas de la cohabitation avec Boris Johnson. De plus, même s’il refuse de s’exprimer devant un micro Larry a écrit un livre avec l’aide d’un journaliste.

Sur les réseaux, le public scrute quotidiennement les petites aventures diplomatiques du chat politique. Son nombre d’abonnés en est d’ailleurs la preuve et Larry devient presque plus populaire que le premier ministre lui-même. Personne ne sait qui est à l’origine de ce compte Tweeter avec 430 000 followers. Cependant le mystère demeure. Contacté à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux Larry assure qu’aucun humain ne l’aide pour tweeter. Tu te demandes peut-être le secret de sa longévité. Voilà ce que Lary répond : il faut se souvenir que je vis ici en permanence, les politiques ne font que loger chez moi jusqu’à ce qu’ils soient virés, ils se rendent compte tôt ou tard que c’est moi qui dirige les lieux.

Le chat de Downing Street : les controverses

le chat de downing street

Au Royaume-Uni, la fonction de souricier du 10 Downing Street entraine une médiatisation et une popularisation que les politiques ont parfois du mal à gérer. Le Daily Mail par exemple, rapporte que Margharet Tatcher adorait Wilberforce. Mais cet amour pour le chat n’était pas partagé par Bernard Ingham le responsable presse de la première ministre. Celui avait déclaré à plusieurs reprises qu’il détestait les chats et qu’il faisait tout pour l’éviter. De plus, il soulignait souvent son allergie aux poils de chat, en racontant que celui-ci avait pour habitude de se cacher sous son bureau et cela lui provoquait des éternuements. Cette relation tendue entre Wilberforce et B.ingham n’a jamais fait craindre aux Anglais un départ du souricier mais cela n’a pas toujours été le cas … 

Humphrey

Je te l’ai dit précédemment, les journalistes suivent de très prés le chat du 10, Downing Street. Le peuple apprécie le souricier et veut continuellement de ses nouvelles. Humphrey est sans aucun doute celui qui a le plus fait parler de lui. Notamment parce qu’il a disparu quelques mois avant qu’on le retrouve au Royal Army Medical College. On l’avais prit pour un chat errant et adopté. Humphrey fait un retour dans la presse après l’arrivée de Tony Blair au Cabinet en 1997. En effet, le Daily Telegraph qui a toujours suivi de près les affaires du souricier rapporte un différent de taille entre Humphrey et Cherie Blair, la femme du nouveau premier ministre. Celle-ci, en plus d’être allergique aux chats, considéreraient leur présence comme sale et non-hygiénique. Tony Blair déclarera au Telegraph qu’il s’agit de sa plus grosse crise politique qu’il eut à gérer pendant sa première année.

Le peuple apprécie ce chat et les craintes de son départ commencent à se faire sentir. Le porte-parole du Cabinet explique par la suite que le 10, Downing Street est la maison d’Humphrey et qu’elle le resterait. Il communique donc une photo du chat avec Cherie Blair pour tenter de calmer les rumeurs. Car l’affaire commence à prendre un tour politique. En effet, la popularité du premier ministre et de sa femme risque de chuter considérablement. En 1997, quatre ans après la découverte des problèmes rénaux d’Humphrey, un vétérinaire demande au Cabinet que le souricier puisse profiter d’une retraite dans un endroit plus stable. Quelques jours plus tard, le félin déménage dans le sud de Londres, dans un endroit secret. La BBC rapporte que les opposants politiques de Tony Blair (Parti Travailliste) profitèrent de l’occasion pour souligner qu’Humphrey a été évincé après six mois en compagnie du Parti Travailliste.

Des chats aux noms inspirés

On ne choisit pas les noms des souriciers au hasard. Le prénom d’Humphrey par exemple provient de la série britannique Yes Minister, qui a pour particularité de se moquer des lourdeurs du système administratif et de l’État. Le nom de ce chat provient d’Humphrey Appleby, fonctionnaire fictif et démoniaque.

Le nom de Sybil (souricière du Cabinet de septembre à décembre 2007) vient lui-aussi d’une série de la BBC, l’Hôtel en Folie. Sybil Fawlty, femme dominatrice d’un propriétaire d’un hôtel britannique. La personne fictive à la particularité de passer son temps au téléphone. Pour la petite histoire, Sybil n’est jamais parvenue à s’habituer au Cabinet du premier ministre, c’est pour cela qu’elle ne resta en fonction que six mois.

Lorsque le nom du souricier ne provient pas d’une série, un groupe de musique prends son nom. Cela n’est arrivé qu’une fois mais c’est ainsi que le groupe de musique qui n’existe plus depuis Wilberforce The Band, s’est ouvertement inspiré du nom du félin pour son groupe. Tu trouveras ici notre article si tu souhaites prendre des cours de guitare à Londres.

photos Londres

Ils nous font confiance