Blog Movaway Bons plans

Image représentant une salle de cinéma. 24-07 2020

Les 25 films anglais cultes

Les films anglais cultes, c’est quoi ?

Parce que l’équipe Movaway pense à tout et surtout à toi ! On a décidé de te parler des films anglais cultes à absolument voir.

Finalement, que serais certains films emblématiques sans la capitale britannique ? Absolument rien, car c’est ce qui leur donne leur charme à tous !

D’ailleurs si tu t’intéresses à Londres, voici un article pour toi juste ici

De plus, si tu as comme projet de venir à Londres, n’hésite pas à passer par Movaway ! On sera là pour te dégoter le stage de tes rêves, un job et même un logement.

Les films anglais cultes : Un peu d’histoire…

Image mettant en avant les plus grands films anglais cultes.

Alors oui, quand on te dit films anglais, ce qui te vient immédiatement à l’esprit ce sont les douces comédies de Richard Curtis comme Four Weddings And A Funeral et Notting Hill (eh oui, on les a tout de même mis et alors ?), Charlie Chaplin ou bien encore Harry Potter

Mais le cinéma britannique ne se résume pas qu’à de la romance légère, de la comédie et des sorciers venus tout droit de Poudlard. 

En fait, depuis les débuts du cinéma britannique, la production a toujours été incroyablement diversifiée, produisant à la fois des films d’horreur (grâce aux légendaires studios Hammer et Amicus), de guerre, de comédie, de réalisme et de bons vieux films d’exploitation pour tous les goûts. 

Pendant des décennies, le cinéma britannique a été soumis aux lois de censure les plus strictes du monde occidental qui interdisaient l’épanouissement de films vraiment intéressants pour les adultes. 

Cependant, au cours des années 1960 et 1970, le progrès social a permis la création d’excellents films britanniques pour adultes par des réalisateurs de grande qualité tels que Ken Loach, Ken Russell et Derek Jarman. Le BBFC a également connu plusieurs changements de régime qui ont donné aux cinéastes britanniques une plus grande marge de manœuvre. 

Les films anglais cultes : À voir absolument

Film anglais culte : Wish You Were Here (1987)

L’insoumise

Image représentant le film Wish you were here.

Apparemment basée sur les mémoires de la célèbre britannique Cynthia Payne, Emily Lloyd est très attirante dans le rôle de Lynda et la joue avec la bonne dose d’impertinence et de charme. 

C’est un film très drôle, car nous voyons Lynda se rebeller contre l’environnement sordide des années 1950 auquel son âme libre doit faire face, qu’elle erre dans le jardin tard dans la nuit en criant aux voisins sa marque de fabrique “Bouge ton cul !” ou qu’elle scandalise un psychiatre avec une litanie de mots profanes. 

Wish You Were Here a un immense attrait pour un large publics. Si tu veux quelque chose de bizarre et d’original, c’est peut-être l’un des meilleurs films anglais culte fait pour toi.

Film anglais culte : Gregory’s Girl (1981)

Un film rafraichissant

Gregory, un adolescent maladroit, joue au football dans l’équipe de son école. À la surprise générale, une fille appelée Dorothy entre dans l’équipe et enchante Gregory par sa beauté physique et ses prouesses footballistiques. Gregory veut désespérément sortir avec Dorothy et il organise un rendez-vous. Malheureusement, Dorothy ne peut pas venir, mais elle envoie son amie Carol qui le guide à travers un cortège de filles jusqu’à ce qu’il vienne voir Susan. Susan révèle que la soirée a été organisée par Dorothy et ses amies, mais cette tromperie n’a pas d’importance car Gregory a maintenant développé un crush pour Susan. 

Ce film est un drame écossais très engageant, le spectateur ne peut s’empêcher d’être charmé par le film et cela est dû en grande partie aux performances de John Gordon Sinclair dans le rôle de Gregory et de Clare Grogan dans celui de Susan. 

Gregory’s Girl est un film qui vous met immédiatement de bonne humeur. Il y a une sorte d’innocence fraîche dans le film qui est pratiquement dépourvu de personnages méchants et d’adolescents fous de sexe qui boivent du Buckfast sur le parking (comme ce serait le cas aujourd’hui). Chaleureusement salué par la critique, le réalisateur Bill Forsyth excelle avec un budget minuscule et fait de Gregory’s Girl l’un des films anglais cultes par excellence.

Film anglais culte : Frightmare (1974)

Un classique horrifique

Affiche d'un film d'horreur mais aussi d'un des films anglais cultes.

Dorothy et Edmund Yates vivent dans une jolie maison à la campagne. Jackie, leur fille ainée s’occupe de sa jeune sœur Debbie, plus sauvage et livre d’étranges colis à Dorothy. Seule à la campagne, Dorothy attire les jeunes chez elle pour jouer au tarot et boire du thé. Elle a passé du temps dans un asile pour avoir tué et partiellement cannibalisé au moins six personnes et, avec ses visiteurs, il semble qu’elle soit revenue à ses anciennes habitudes de croqueuse de chair. Sa fille Debbie traque ses parents, qu’elle n’a jamais vus…

Le réalisateur Pete Walker, un homme qui a été l’incarnation même des films d’horreur britanniques des années 1970, fait partie de la liste avec Frightmare. Puisqu’il mêle une histoire épouvantable de grignotage de chair et de perceuses électriques. 

Sheila Keith et Rupert Davies sont merveilleux dans les rôles de Dorothy et Edmund Yates. La tendre dévotion d’Edmund envers sa femme est touchante. Il a fait semblant d’être fou pour pouvoir aller à l’asile avec Dorothy et maintenant il essaie désespérément de la couvrir. Walker a été énormément aidé dans le film par le scénario de David McGillivray et le film est impossible à effacer de l’esprit.

Il a de quoi s’installer parmi les plus grands films anglais cultes de l’histoire du cinéma. 

Film anglais culte : Theatre Of Blood (1973)

Le bon vieux film d’horreur

Voilà un autre bon film d’horreur amusant du cinéma britannique des années 1970. 

Theatre Of Blood est une vitrine pour Vincent Price dans le rôle d’Edward Coeur de Lion – un acteur shakespearien raté qui se voit infliger une raclée totale par les critiques. Dans un état de fureur, il exerce une vengeance meurtrière sur les critiques dans le style d’une pièce de Shakespeare différente pour chacune d’elles. 

Price a amplement l’occasion de s’exprimer dans Theatre Of Blood. Ses performances dans les pièces de Shakespeare sont véritablement bluffante , il émane de lui un mélodrame sérieux. 

Les meurtres que Price distribue aux critiques sont très drôles et inventifs. Vincent Price aime manifestement jouer avec le diable. Les critiques ont souvent qualifié Price d’acteur amateur, c’est donc naturellement que la mort devient son sujet principal, probablement en lien avec le sort d’Edward Coeur de Lion.

L’un des films anglais cultes qu’il faut voir absolument, sinon gard à toi !

Film anglais culte : Nil By Mouth (1997)

Le documentaire

Le film est centré sur Val et Raymond. Ensemble, ils doivent trouver un moyen de coexister. Raymond est un voyou qui tabasse Val et met Billy à la porte parce qu’il est toxicomane. Ce n’est que la partie visible de l’iceberg de la misère dans ce film. 

Le réalisateur Gary Oldman n’hésite pas à dépeindre la dure réalité d’une famille désorganisée. Il a la chance d’avoir un casting fantastique. En particulier Ray Winstone dans le rôle de Raymond et Kathy Burke dans celui de Val. 

En regardant les deux personnages interagir, on oublie presque que l’on regarde un film.

On pense qu’il s’agit d’un documentaire particulièrement méchant et dur. 

Ray Winstone joue le combustible Raymond avec une maîtrise totale. Un simple mouvement de sourcil signalant un changement de personnalité vers une violence folle. Kathy Burke joue, une Val battu et abattu.

C’est l’un des films anglais cultes le plus brut et poignant.

Film anglais culte : Quadrophenia (1979)

Le rebelle

Dans les années 1960, un jeune garçon nommé Jimmy déteste son travail ennuyeux ainsi que ses parents désapprobateurs et débauchés. Il est en permanence sous l’emprise des pilules de speed. Il vit la nuit lorsqu’il peut se balader avec ses compagnons de Mods et s’affronter avec les Rockers.

De retour à Londres, la dépendance de Jimmy aux pilules s’aggrave et ses parents le mettent à la porte. Il quitte son travail et erre dans Londres en essayant de revivre les jours de gloire des Mods.

Mais cet exercice ne le mène qu’au sommet de la falaise de Beachy Head. 

Accompagné par la musique de l’album d’opéra rock de The Who, Quadrophenia possède une bande-son impressionnante.

Le parcours de Jimmy, jeune homme qui doit accepter que la vie a un certain niveau de banalité. Et que les choses ne peuvent pas être que des fêtes et des rassemblements bruyants, est absorbant. Et il y a des références constantes à The Who, ce qui est plutôt top.

Cours donc voir l’un des meilleurs films anglais cultes de sa génération.

Film anglais culte : Threads (1984)

La guerre

Affiche du film Threads.

Jimmy et Ruth, deux jeunes amoureux de Sheffield, décident de se marier après que Ruth soit tombée enceinte. Alors qu’ils se préparent à vivre leur nouvelle vie ; le climat politique international sombre dans le chaos. L’URSS et les États-Unis se menacent.

Threads suit les conséquences de la guerre sur Sheffield et les familles de Jimmy et Ruth. L’hiver nucléaire s’installe et la population britannique vit des moments difficiles qu’elle n’avait plus connus depuis l’âge des ténèbres. Si Threads a été réalisé par Mick Jackson pour effrayer le public britannique, il y est parvenu avec brio. 

Threads est plus sobre et probablement plus proche de la vérité dans sa représentation de l’apocalypse nucléaire. 

La confusion, le chaos et la catastrophe abondent dans Threads. Ce qui en fait l’un des films anglais cultes, qui restera gravé dans ta mémoire.

Film anglais culte : Kes (1969)

Le drama

Billy, 15 ans, mène une existence misérable. Harcelé à l’école et à la maison, sa vie et ses perspectives sont vraiment sombres. Il fait un peu d’école buissonnière et adopte un comportement antisocial. 

Cependant, bien qu’il semble n’avoir absolument aucun intérêt pour quoi que ce soit ou qui que ce soit. Billy tombe sur une crécerelle qu’il appelle Kes. Le garçon et l’oiseau développent un lien. Billy sort un peu de son monde insulaire et ses perspectives d’avenir s’améliorent. Jusqu’à ce qu’un acte choquant de son demi-frère mette un terme définitif à un avenir heureux pour Billy. 

Fête de la dépression du réalisme social majeur du réalisateur Ken Loach, Kes est un film déchirant. Voir l’espoir détruit de façon féroce et choquante n’est pas seulement déprimant pour Billy. Cela tue une petite partie du spectateur. 

Kes est très apprécié par les critiques du cinéma britannique. Il est d’ailleurs classé par le BFI comme l’un des dix meilleurs films anglais cultes de tous les temps.

Film anglais culte : The Wicker Man (1973)

100% horreur

Le sergent Howie arrive sur une île écossaise isolée pour enquêter sur la disparition d’une jeune fille appelée Rowan. Chrétien convaincu, Howie est consterné par le paganisme répandu que pratiquent les habitants de l’île. Alors qu’il tente de résoudre le mystère. Il s’enfonce de plus en plus dans un réseau de pratiques et de festivals religieux sinistres. Dont le point culminant est l’incendie de l’homme d’osier titulaire. 

Sans aucun doute l’un des plus grands films d’horreur britanniques de tous les temps. The Wicker Man met en scène de très fortes performances d’Edward Woodward dans le rôle du sergent Howie, de plus en plus horrifié, et de Christopher Lee dans celui, éloquent et apparemment bénin, de Lord Summerisle. 

Le paysage du film est absolument magnifique et offre un cadre parfait pour les manigances païennes. Mais ce n’est pas seulement ça, The Wicker Man est l’un des plus grands films anglais cultes. Et il n’est pas comme son remake – “Not the Bees !”. En effet, on n’en veut pas, merci.

Film anglais culte : Trainspotting (1996)

Une nouvelle vie

Image représentant Transpotting, l'un des meilleurs films anglais cultes.

Trainspotting retrace les aventures de Mark Renton, un héroïnomane d’Édimbourg, et de ses compagnons d’infortune et les malheurs qu’ils rencontrent. Au cours du film, Renton tente à plusieurs reprises de devenir sobre. Mais cela ne se passe pas si bien que ça. Il faillit mourir d’une overdose d’héroïne par inadvertance et a une aventure avec une écolière. Décidant de se défiler, Renton commence une nouvelle vie de sobriété à Londres. Malheureusement, ses copains d’Édimbourg sont déterminés à ce que Renton ne les oublie pas… 

Adoré par les critiques et les fans, la stature de Trainspotting ne cesse de croître. Le film a été nommé meilleur film écossais en 2004 par le grand public. Il figure dans le Top 100 des films britanniques de tous les temps du BFI.

Le réalisateur Danny Boyle et Ewan McGregor dans le rôle de Renton doivent être félicités. La mise en scène de Boyle est audacieuse et passionnante et McGregor dégage un magnétisme impressionant. 

Le film traite de sujets dégoûtants et pénibles. Stylé et décalé, Trainspotting reste vital et frais même après plusieurs visionnages.

On te conseille donc d’aller rapidement le voir et de profiter d’un des meilleurs films anglais cultes de la décennie.

Les films anglais cultes : Nos coups de cœur

Film anglais culte : Billy Elliot (2000)

Le danseur

Ce drame incarne le passage à l’âge adulte avec une telle fraîcheur que s’en est presque déroutant.

La grève des mineurs dévastatrice de 1984 est en toile de fond. Tandis qu’au premier plan on découvre un garçon de 11 ans qui veut apprendre le ballet. Les problèmes auxquels il est confronté sont immenses : l’argent, la classe… L’enseignante Mme Wilkinson (Julie Walters) se trouve presque obligée de lier le monde du ballet à celui des mineurs. 

Au final, la confusion mutuelle entre Billy et son père et le véritable amour qui se révèle en dessous, sont la clé.

Si tu souhaites regarder l’un des meilleurs films anglais cultes, c’est celui-là qu’il faut aller voir !

Film anglais culte : Le Discours d’un roi (2010)

Le film historique

Affiche du film "Le discours d'un roi".

Un film sur un roi qui bégaie, composé d’une histoire captivante et pleine de suspense.

Colin Firth incarne Bertie, le prince des années 1930 et futur George VI atteint d’un terrible défaut d’élocution ; Helena Bonham Carter est sa femme qui le soutient sans relâche et Geoffrey Rush son orthophoniste excentrique. 

C’est un sujet passionnant (vraiment), peu importe ce que tu penses de la monarchie britannique.

Intéressé par l’histoire britannique ? C’est l’un des meilleurs films anglais cultes sur ce thème !

Film anglais culte : Quatre mariages et un enterrement (1994)

La comédie romantique

Partout dans le monde, les gens ont été charmés par cette comédie anglaise romantique.

Charles est un jeune Anglais charmant et beau, avec un groupe d’amis charmants. Mais il

a un problème – bien qu’il aime les femmes, il ne veut tout simplement pas se marier. De plus, il est plutôt timide. Il rencontre Carrie, une belle femme américaine sophistiquée, lors d’un mariage. Et bien qu’il soit évident qu’il l’aime, il est beaucoup trop timide pour lui faire des avances. Carrie doit donc faire le premier pas.

Une comédie romantique commence alors que le couple se retrouve à trois autres mariages et à un enterrement. L’un des mariages est celui de Carrie, mais ce n’est pas Charles qu’elle va épouser. L’un des mariages est celui de Charles mais ce n’est pas lui qui épouse Carrie. Finalement, Charles trouve le courage de déclarer son amour, quand il réalise qu’il ne peut pas vivre sans Carrie.

L’amour – sous toutes ses formes – se manifeste également chez de nombreux autres personnages de l’histoire. En plus de l’amour, quelques larmes viennent aussi.

Et si le pouvoir de l’amour rassemble… Sache que le fait que ce soit l’un des films anglais cultes le plus reconnu, ça peut jouer aussi, non ?

Film anglais culte : Love Actually (2003)

Love story

Bien que ce classique se déroule pendant Noël, ce film réconfortant peut être visionné n’importe quel jour de l’année. Il met en scène tous tes acteurs britanniques préférés – Hugh Grant ! Emma Thompson ! Colin Firth ! Keira Knightley ! Liam Neeson ! On pourrait continuer (Oui, la liste est longue).

Et tisse une collection d’histoires d’amour si variées qu’au moins l’une d’entre elles ne manquera pas de résonner en toi.

On en est certain. Va donc voir l’un des meilleurs films anglais cultes !

Film anglais culte : Coup de foudre à Notting Hill (1999)

Le coup de foudre

Hugh Grant incarne un propriétaire de librairie du quartier idyllique de Notting Hill, à Londres. Il tombe amoureux d’Anna Scott, une actrice de premier plan (Julia Roberts). Qui est une actrice de premier plan également dans la vie réelle. 

C’est, tout simplement, l’une des meilleures comédies romantiques de tous les temps. Mais aussi et surtout l’un des films anglais cultes à voir dans les plus brefs délais !

Les films anglais cultes : Les grands classiques

Film anglais culte : Orange mécanique (1971)

Le plus dérangeant

Malcolm McDowell a toujours affirmé qu’en réalisant A Clockwork Orange, il avait l’impression que c’était une comédie.

À sa sortie en 1971, Stanley Kubrick dû retirer son film des salles de cinéma. 

Aujourd’hui, il semble en quelque sorte approprié : les 20 minutes de déchaînement des droogs, la “réhabilitation” d’Alex etc. sont à leur manière sombre et tordue, extrêmement drôles. Mais, plus important encore, ils sont aussi doués d’une prescience qui fait trembler les épaules. 

À ce jour, son impact sur le premier spectateur ne peut être nié. Voici, pour les cinéphiles, un cours accéléré d’humanisme que seul Kubrick pouvait donner.

Un film, qu’on te conseille fortement surtout si tu en cherche un parmi les plus grands films anglais cultes !

Film anglais culte : Lawrence d’Arabie (1962)       

Un voyage légendaire

Lawrence d’Arabie semble être le genre de conte à deux sous dans le cinéma. Un homme ordinaire qui se débarrasse de la médiocrité pour répondre à l’appel de la grandeur. Sauf que, bien sûr, c’est beaucoup plus que cela. En trois heures, David Lean nous livre le portrait d’un homme plein de contradictions et de doutes.

À travers son légendaire voyage, Lawrence de Peter O’Toole unit en quelque sorte les tribus arabes et les conduit à travers Aqaba et sur le chemin maculé de sang qui mène à la nation. 

Si “El-Aurens” est suffisamment complexe pour être comparé à Michael Corleone, sa co-star. Le vaste et magnifique désert arabe, mérite pleinement d’être reléguée au second plan. 

Capturé dans toute sa largeur par les caméras de Freddie Young et mis en voix par l’émouvante partition de Maurice Jarre.

Il est à la fois ami, ennemi, réconfort et implacable observateur ; une toile épique sur laquelle Lean brosse un tableau épique. 

C’est très certainement l’un des films anglais cultes le plus beau.

Film anglais culte : Les Chaussons rouges (1948)

Le mélodrame

Ce n’est pas pour rien que la plupart des critiques de Black Swan font référence à ce classique de l’après-guerre de Powell et Pressburger : c’est le film de danse, de danseuse, de vie et d’art par excellence. 

Tourné en Technicolor, pour mieux faire saigner ces chaussures rouges dans la vie, Moira Shearer joue la jeune ballerine passionnée avec un parfait mélange de passion et d’obsession. Elle est prête à tout sacrifier pour danser, du moins au début, et c’est ce dont profite impitoyablement le Svengali Lermontov (Walbrook), qui la pousse vers la célébrité mais n’accepte rien qui menace son dévouement. Il fuit donc le jeune compositeur Julian (Goring), pour la garder dans le métier – mais les émotions humaines peuvent-elles être si facilement contrôlées ? 

Le décor est planté pour une sorte de résultat explosif, bien que même ceux qui ont lu l’histoire sombre et plutôt tordue de Hans Christian Anderson qui l’inspire seront choqués de la façon dont elle se déroule. 

C’est peut-être mélodramatique, mais c’est l’un des films anglais cultes le plus lumineux et juste assez sinistre pour faire oublier les accusations de féminité.

Film anglais culte : Slumdog Millionaire (2008)     

Best movie ever

Affiche d'un des meilleurs films anglais cultes du monde.

Slumdog a récolté huit Oscars (sur dix nominations) – dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario adapté – ainsi que sept BAFTA, quatre Golden Globes et un train entier de gongs en 2008. Ça suffit pour te convaincre ?

Quelle que soit la façon dont tu le découpe, c’est un grand chef-d’œuvre et même l’un des films anglais cultes le plus apprécié dans le monde du cinéma.

En le revoyant maintenant, il est facile de comprendre pourquoi. La magnifique photographie d’Anthony Dod Mantle fait de l’Inde son propre pays, et Jamal (Patel) et Latika (Pinto) nous livrent les plus beaux moments romantiques vus dans les salles de cinéma de ce siècle – y compris cette glorieuse séquence de danse au générique.

Certains critiques l’ont proclamée “bonne humeur”, mais avec la noirceur persistante (esclavage des enfants, interrogatoires assistés par ordinateur, trafic de drogue et violence, n’importe qui…), on ne sait pas trop où ils ont trouvé cette idée. 

Il n’en reste pas moins que ce mélodrame hollywoodien, étonnant et capra-esque, a époustouflé le monde entier et a rappelé à tous ce que peut être un réalisateur fantastique comme Danny Boyle – comme si cela était douteux.

Les films anglais cultes : les meilleurs films

Film anglais culte : Monty Python : Sacré Graal ! (1975)

100% comédie

S’inspirant de la légende arthurienne mais truffé de commentaires sociaux (ou du moins de comédie), de touches anachroniques et d’intermèdes surréalistes, c’est peut-être le film le plus citable et le plus cité de toute la liste. 

C’est l’un des films anglais cultes mêlant à la fois de la comédie et de la satire des mœurs.

Film anglais culte : Shaun of the Dead (2004)

Les zombies

Dans le grand et beau cœur de Shaun Of The Dead, il y a une seule et simple blague : les Londoniens d’aujourd’hui se comportent comme des zombies, alors que se passerait-il s’il y avait une véritable apocalypse des zombies ? Est-ce que tous les banlieusards qui se promènent dans le métro s’en rendraient compte ? 

Porté à l’écran par la Holy Comedy Trinity, c’est-à-dire Simon Pegg, Nick Frost et Edgar Wright, c’est un chef-d’œuvre, au même titre que Evil Dead II, l’une des meilleures comédies d’horreur jamais réalisées. 

C’est un film si bon que même si tu n’aimes pas l’horreur, tu aimeras tout de même ce film. C’est parce qu’il a été écrit, produit et joué avec une telle passion, une telle énergie et un tel charme pur et simple qu’il est presque impossible de ne pas l’apprécier. 

Peu importe les magnifiques exploits que le trio accomplira à l’avenir, nous soupçonnons furtivement que Shaun Of The Dead restera l’un des films anglais cultes préféré de beaucoup de gens.

Film anglais culte : Brazil (1985)                      

Une vision dystopique

Il est cruellement ironique que l’hymne de Terry Gilliam à la non-conformité se soit heurté à l’énorme pression des studios pour se conformer aux attentes du public. Plus précisément, Sid Sheinberg, le grand fromage d’Universal, pensait que sa fin était trop sombre et qu’il fallait moins, enfin, de morosité. 

En tant que Sid Sheinberg, il était en mesure d’imposer son fameux montage “Love Conquers All”, en donnant involontairement à la science-fiction unique de Gilliam la figure de Big Brother dont elle ne se vantait pas à l’écran. Sheinberg a eu moins de chance pour trouver un nouveau titre au film – le réalisateur lui-même a passé au peigne fin de nombreuses idées, dont la référence à Orwell “1984”, avant de se contenter d’une référence latérale à une chansonnette d’avant-guerre appelée “Aquarela do Brasil” – mais il a laissé le film couver si longtemps sur l’étagère que Gilliam en a été réduit à quémander sa sortie dans les annonces de la presse spécialisée. 

De l’autre côté de l’Atlantique, les spectateurs se délectent d’une vision dystopique qui a depuis été évoquée par tout dans le monde. Comme Metropolis avec beaucoup plus de paperasserie, c’est une vision tordue d’une future bureaucratie devenue folle.

Et aussi l’un des meilleurs films anglais cultes !

Film anglais culte : Le Troisième Homme (1949)

Un grand classique

Le classique de Carol Reed est adoré pour beaucoup de choses. Il y a la cinématographie très applaudie de Robert Krasker, une classe de maître en clair-obscur pleine d’angles et d’ombres qui ne demande qu’à être remplie de méchants ; le son caractéristique de la cithare d’Anton Karas ; et le vétéran de la guerre des Boers Reed qui traduit si brillamment le thriller de Graham Greene. 

Et puis il y a cette dissonance très souvent citée des Suisses, des coucous et tout le reste. 

Harry Lime (Orson Welles), un méchant pour l’éternité et le cœur sombre du film de Reed, se trouve cependant au-dessus de tout cela. Là où les Viennois ravagés par la guerre voient le chagrin, Lime entrevoit une opportunité : il est en fait le prototype de nombreux gestionnaires de fonds spéculatifs. Bien qu’il soit le plus odieux des méchants de ce côté-ci du Pinkie de Brighton Rock, le cinéma britannique serait bien plus pauvre sans lui. 

Va donc voir l’un des meilleurs films anglais cultes !

Film anglais culte : 28 jours plus tard (2002)

Encore des zombies

Que nous le classions techniquement comme un film de zombies ou que nous l’appelions “infecté”, il ne fait aucun doute que le film de Danny Boyle a alimenté l’horreur britannique en particulier et le genre de l’horreur en général. 

Tourné sur une vidéo numérique qui parvient à être à la fois granuleuse et magnifique, combinant des moments de terreur à couper le souffle avec des étendues d’horreur silencieuse à la vue profondément contre nature d’une ville vide, il est devenu la nouvelle référence, inspirant une foule d’imitateurs mais peu d’égaux. 

L’œil de Boyle pour le talent porte également ses fruitsles nouvelles venues Cillian Murphy et Naomie Harris retiennent l’attention même au cœur de la tempête, quelle que soit la horde monstrueuse qui les poursuit, tandis que l’apparition tardive de Christopher Ecclestone nous rappelle que les gens n’ont pas besoin d’être infectés pour être sérieusement dérangeants. 

Mais il faut le répéter : les personnes infectées sont vraiment rapides et sérieusement effrayantes.

C’est à présent l’un des meilleurs films anglais cultes de sa catégorie.

Film anglais culte : Goldfinger (1964)

James Bond

Pour beaucoup d’entre nous, Goldfinger reste la quintessence de l’expérience de James Bond. Occupant le juste milieu entre les deux premiers épisodes, plus réalistes, et les Connerys ultérieurs, de plus en plus fantasques. Le troisième 007 a trouvé le parfait équilibre de la formule bondienne. 

En prenant ce que le public aimait déjà et en y infusant de nouveaux ingrédients. Le modèle est ici devenu la référence et regorge d’éléments iconiques. C’est pourquoi aujourd’hui il est reconnu comme étant l’un des meilleurs films anglais cultes !

Nous nous attendons à ce qu’il te plaise ? Non, nous nous attendons à ce que tu l’aimes, c’est tout.

Voici donc la fin de notre liste de films anglais cultes !

On espère que tu vas tous (ou en partie) les voir et les apprécier comme nous.

N’hésite pas à aller voir notre tout dernier article intitulé : Les expositions à Londres.

On est sûre qu’il te plaira.

photos Londres

Ils nous font confiance