Blog Movaway Bons plans

Image d'un couple en plein expositions à Londres 18-07 2020

Les expositions à Londres

Chaque année de nombreux artistes décident d’exposer leurs œuvres aux yeux de tous. Cela a comme effet de rassembler un bon nombre de personnes ayant une passion commune. Car, ici, on te parle de l’art dans toute sa splendeur et plus précisément des expositions à Londres.

Eh oui ! Que serait un séjour à Londres sans ces fameuses expositions ? 

Movaway s’est penché sur la question.

C’est pourquoi, aujourd’hui, on te propose de découvrir les différentes expositions à Londres. 

Mais sache que grâce à nous tu pourras également trouver, un logement, un stage mais aussi un job ! Ouais, on gère tout ça, rien que toi.

De plus, si tu souhaites en savoir davantage sur Londres voici un article spécialement conçu pour toi : Les musées à Londres.

Bon tout d’abord, un peu d’Histoire et quelques définitions…

Les expositions à Londres : Un bref historique

Une définition

“Une exposition est une présentation d’objets dans un lieu public, permettant à une industrie spécifique de présenter et de montrer ses derniers produits”.

D’ailleurs, une foire commerciale (salon, exposition ou expo) est une exposition organisée pour que les entreprises d’un secteur spécifique puissent présenter, montrer leurs derniers produits et services.

De plus, cela leur permet également d’étudier les activités de leurs concurrents et d’examiner les tendances et opportunités récentes du marché.

Pourtant, contrairement aux salons destinés aux consommateurs, seuls certains salons sont ouverts au public, tandis que d’autres ne peuvent être fréquentés que par des représentants d’entreprises (membres du corps de métier, par exemple des professionnels) et des membres de la presse, c’est pourquoi les salons sont classés comme “publics” ou “réservés aux professionnels”.

Chronologie : les expositions à Londres

1851 

La reine Victoria décide de créer une exposition symbolisant la supériorité industrielle, militaire et économique de la Grande-Bretagne.

En outre, elle estime qu’il est important de faire connaître ses réalisations aux côtés des pays “moins civilisés”.

En créant simplement une exposition présentant les exploits de la Grande-Bretagne elle-même, il lui aurait manqué les avancées technologiques dont la Grande-Bretagne et ses nombreux empires ont été les pionniers. Afin de célébrer tout ce que le pays a accompli, la Reine a décidé de faire connaître toutes ses réalisations à la fois à la Grande-Bretagne et au reste du monde.

De plus, La reine Victoria était désireuse de renforcer son sentiment de satisfaction à l’égard de son règne, c’est pourquoi son mari, le prince Albert, a conçu l’idée de la “Grande Exposition”. La grande exposition a eu lieu à Hyde Park, à Londres, au Crystal Palace qui a été spécialement construit pour accueillir cette exposition. Construit par Joseph Paxton, le Crystal Palace a été construit en dix jours et était une énorme structure de fer recouverte de plus d’un million de pieds de verre.

La Grande Exposition a été la première exposition de produits manufacturés. Elle a influencé plusieurs aspects de la société, notamment l’art, le commerce et les relations internationales ainsi que le tourisme. Elle a été le point de départ de nombreuses expositions internationales à venir, attirant 6 200 000 visiteurs pour les 13 000 objets exposés.

1889

L’Exposition universelle de Paris accueille plus de 61 722 exposants (dont 55 % de Français). C’était un symbole du début de la Révolution française, la Tour Eiffel a été construite spécialement pour l’exposition et a été conservée en raison de son succès.

1924 

L’Exposition de l’Empire britannique est une exposition coloniale qui se tient à Wembley et est inaugurée par le roi George V le jour de la Saint Georges, le 23 avril. L’Empire britannique comptait alors 58 pays et seules la Gambie et Gibraltar n’y participaient pas. Elle a coûté 12 millions de livres sterling et a été la plus grande exposition jamais organisée dans le monde, attirant 27 millions de visiteurs.

1940

La Messe Stuttgart est fondée et est basée à Killesberg (Sud-Ouest de l’Allemagne) pendant plus de 60 ans.

1947

Création de la Deutsche Messe (Hanovre) le 16 août. Il s’agit d’une initiative des forces d’occupation britanniques en consultation avec le commandant en chef de la zone américaine. Après la guerre, l’objectif était de remettre l’Allemagne sur pied sur le plan économique ! Afin de montrer au monde entier le type de relance économique que les entrepreneurs, les travailleurs et les hommes politiques sont capables de réaliser ensemble, le gouvernement militaire britannique décrète que les Allemands doivent organiser une foire commerciale du 18 août au 7 septembre 1947. En effet, les puissances occidentales victorieuses avaient décidé que la seule façon pour l’Allemagne de redevenir économiquement autonome serait d’exporter ses propres marchandises. Au bout de 21 jours, 1 934 contrats d’exportation d’une valeur de 31,6 millions de dollars ont été signés et la “Foire d’exportation de Hanovre” a été considérée comme un succès.

1962

P. E. Schall GmbH & Co. KG a été fondée par Paul Eberhard Schall. Le portefeuille de foires commerciales comprend des forums industriels de premier plan au niveau mondial tels que Control (salon international pour l’assurance qualité), Motek (salon international pour l’assemblage, la technique de manutention et l’automatisation) et Blechexpo (salon international pour le travail de la tôle) – qui se déroulent tous à Stuttgart. Le Fakuma (salon international de la plasturgie) à Friedrichshafen et l’Optatec (salon international des technologies optiques) à Francfort sont tout aussi bien établis et mondialement connus.

1976

Ouverture du NEC (National Exhibition Centre), qui accueille chaque année 125 expositions commerciales et de consommateurs. Le NEC est le plus grand centre d’exposition du Royaume-Uni et organise des événements de premier plan tels que le PPMA, Interplas et MACH.

2000

ExCel (Exhibition Centre London) a ouvert ses portes en novembre, situé entre Canary Wharf et l’aéroport de London City. Il a accueilli des milliers d’événements, dont Ecobuild, le plus grand événement de construction du Royaume-Uni, et Hotelympia, le plus grand salon de la restauration et de l’hôtellerie du Royaume-Uni. Il a également été utilisé pour les Jeux olympiques de 2012, accueillant des compétitions de boxe, d’haltérophilie, de judo, d’escrime, etc.

2006

Création de Prime Events Solutions Ltd, qui aide les entreprises britanniques à tirer le meilleur parti de leur exposition en leur proposant une gamme de services tels que la gestion de projet, le conseil ainsi que la conception et la construction de stands.

2007

Prime Events a été nommé représentant du Royaume-Uni et de l’Irlande pour la Messe Stuttgart.

Le nouveau parc des expositions de la Messe Stuttgart a été achevé et inauguré officiellement le 19 octobre, devenant ainsi le 9e plus grand site d’exposition en Allemagne avec 105 200 m² d’espace intérieur. Le nouveau site est idéalement situé juste à côté de l’aéroport de Stuttgart (5 minutes à pied). Il est situé dans l’une des régions économiques les plus fortes d’Europe : le Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne. Un certain nombre d’entreprises de renom ont leur siège dans cet État, par exemple Daimler AG, Porsche, Bosch (industrie automobile), Carl Zeiss AG (optique) et SAP AG (la plus grande entreprise de logiciels en Europe).

2010

Prime Events change de nom pour devenir “Lincoln West”, afin de donner à l’entreprise “un attrait mondial plus large tout en continuant à communiquer la passion principale de l’entreprise, à savoir la gestion d’expositions de qualité et la vente d’espaces. Le nouveau nom, la nouvelle marque et le lancement du nouveau site web de l’entreprise signifient le changement novateur dans les services offerts par la société”.

Lincoln West Ltd a été nommé représentant pour le Royaume-Uni et l’Irlande de P.E. Schall GmbH, le plus grand organisateur privé de salons en Allemagne. Lincoln West offre aux entreprises britanniques et irlandaises la possibilité de développer leurs activités et d’augmenter leurs ventes en les introduisant sur le marché allemand et international.

2011

Lincoln West lance “The Sales Expo“. 

2013

En partenariat avec The British Family, Lincoln West lance “The British Family Fayre”, qui met en valeur et célèbre les fabricants et producteurs britanniques, tout en collectant des fonds pour le Prince’s Trust. Cet événement d’une journée a attiré 4 000 visiteurs au cours de sa première année d’existence, dont des exposants tels que Derwent Pencils, Lush Cosmetics, NFU et King of Shaves, pour n’en citer que quelques-uns. En raison de l’énorme intérêt que ce sujet a suscité, l’événement a été présenté à la télévision nationale de la BBC.

2014

Lincoln West organise la National Sales Conference & Exhibition, qui se tiendra à la RICOH Arena, Coventry.

Les expositions à Londres : celles à voir en 2020 

Les plus grandes expositions à Londres

L’équipe Movaway a rassemblé ci-dessous toutes les expositions à Londres actuellement et à venir. En passant par les principales galeries et les musées de Londres, tel que la Tate Britain, la Tate Modern, la Somerset House, le V&A ou encore la National Gallery. 

Ces étonnantes expositions à Londres englobent tout, des œuvres classiques à l’art contemporain, mais toutes offrent quelque chose aux plus curieux.

Tips de Movaway 

Voici quelques détails à ne pas négliger afin de visiter aux mieux les expositions à Londres

  • Les prix indiqués sont généralement réservés aux adultes.
  • Les tarifs étudiants et autres tarifs réduits peuvent être moins élevés. En particulier, pour les moins de 25 ans qui peuvent visiter toutes les expositions de la Tate pour 5 livres lorsqu’ils adhèrent au “Collectif” gratuit. 
Autre chose à noter :

la National Portrait Gallery a fermé ses portes en juin pour trois ans de travaux de rénovation, donc si elle est sur ta liste de choses à faire, désolé il faudra repasser !

Listes des expositions à Londres :

Forgotten Masters : Peinture indienne pour la Compagnie des Indes orientales, Wallace Collection

Organisée par le célèbre historien William Dalrymple, cette exposition présente des œuvres de maîtres peintres indiens, qui avaient été commandés pour créer des œuvres de la tristement célèbre East India Company. 

Jusqu’au 19 avril. 

Slices of Time, NOW Gallery

Image représentant les expositions à Londres

La première grande installation de l’architecte française Emmanuelle Moureaux au Royaume-Uni est inspirée par les couches et les couleurs de Tokyo. Utilisant le concept de shikiri – qui signifie “diviser l’espace avec de la couleur” – cette nouvelle installation présente un arc-en-ciel hypnotique de chiffres suspendus. 

Jusqu’au 19 avril. Gratuit ! 

Mushrooms: The Art, Design, and Future, Somerset House

Les œuvres de plus de quarante artistes, dont Beatrix Potter et Cy Twombly, portent sur l’héritage culturel du champignon et ses utilisations dans le monde moderne. 

Ça a l’air amusant ! Jusqu’au 26 avril. Gratuit ! 

TUTANKHAMUN : les trésors du Pharaon d’or, Saatchi Gallery

150 trésors du tombeau du pharaon égyptien sont actuellement exposés à Londres, dont beaucoup sont présentés à l’étranger pour la toute première fois (et comme ils seront ensuite logés dans un musée du Caire spécialement construit à cet effet, peut-être pour la dernière fois). L’exposition itinérante a été très populaire à L.A. et à Paris, il est donc conseillé de réserver à l’avance pour celle-ci. 

Jusqu’au 3 mai.

Steve McQueen, Tate Modern

L’artiste au talent enviable et cinéaste oscarisé Steve McQueen reçoit une rétrospective richement méritée, qui s’appuie principalement sur ses installations vidéo et cinématographiques immersives. 

Jusqu’au 11 mai. 13 £. 

Masculinités : Libération par la photographie, Barbican

La masculinité toxique étant un sujet de discussion majeur de nos jours, le Barbican utilise le cinéma et la photographie des années 60 à aujourd’hui pour interroger les concepts de masculinité. 

Jusqu’au 17 mai. 15 £. 

Vincent Van Gogh, South Bank

https://www.instagram.com/p/BvrhJ9qjGpu/

Un éblouissant voyage immersif à travers les œuvres les plus célèbres de Van Gogh, cette exposition utilise des visuels de haute qualité pour donner vie aux tableaux. Et surtout, tu es activement encouragé à les toucher ! 

Jusqu’au 21 mai. £18. 

Gallery 31: I Should Be Doing Something Else Right Now, Somerset House

Explorant le changement, le rythme effrayant de la vie moderne et la réflexion sur soi, tu auras l’occasion de voir des installations de Vivienne Griffin, Rhea Storr et Maeve Brennan…

Jusqu’au 31 mai. Gratuit ! 

Journeys, Dulwich Picture Gallery

L’exposition “Journeys”, qui est extrêmement actuelle et qui examine les migrations du XVIIe siècle à nos jours, a été organisée par des personnes ayant une expérience personnelle des pays migrant. Il y a également une œuvre d’animation commandée qu’ils gardent secrète pour le moment. 

Jusqu’au 24 juin. 

Dóra Maurer, Tate Modern

La plus grande exposition britannique des œuvres de Maurer réunit des photographies, des films, des peintures et des œuvres graphiques – mais tous mettent en avant le caractère ludique caractéristique de l’artiste. 

Jusqu’au 5 juillet. Gratuit !

Le baroque britannique : Pouvoir et illusion, Tate Britain

Un regard approfondi sur l’art britannique à l’époque baroque, depuis la Restauration en 1660, jusqu’à la mort de la reine Anne en 1714. Attendez-vous à des portraits épiques, des joyaux architecturaux et des paysages grandioses.

Jusqu’au 19 avril 2021. 

Nicholas Maes: Maître hollandais de l’âge d’or, National Gallery

“Maître néerlandais de l’âge d’or” voilà un titre ultra classe ! C’est un titre digne de Nicholas Maes, qui a peint la vie des serviteurs et des aristocrates. 

Jusqu’au 31 mai. Gratuit ! 

Léon Spilliaert, Royal Academy

Il est déjà difficile d’être un artiste renommé. C’est pourquoi on peut se féliciter de la présence de Léon Spilliaert, qui était non seulement renommé mais aussi autodidacte. Mêlant perspectives dramatiques et formes hallucinogènes, 80 de ses œuvres sur papier seront exposées à l’Académie royale. 

Jusqu’au 25 mai. 

David Hockney: Drawing from Life, National Portrait Gallery

L’une des dernières expositions à être vue à la National Portrait Gallery avant sa fermeture pour une rénovation de trois ans, les dessins du célèbre artiste britannique David Hockney sont exposés pour celle-ci. 

Jusqu’au 28 juin. £17-20. 

Among the Trees, Hayward Gallery

Nous serions plus que complètement fichus sans arbres, il est donc grand temps qu’ils aient une exposition d’art à leur nom. Cette exposition, qui s’étend des années 1960 à nos jours, se penche sur le symbolisme et l’importance de nos amis les feuillus. 

Du 4 mars au 17 mai. 14,50 £. 

Andy Warhol, Tate Modern

Image représentant Marilyn Monroe peinte par l'artiste Andy Warhol

Candidat précoce à l’exposition incontournable de 2020, l’inoubliable Pop Art d’Andy Warhol est présenté dans un grand show, avec ses célèbres images de Marilyn Monroe et de Campell’s Soup Can. Ajoute à cela des peintures des années 1970, largement inédites, et son travail sous forme de médias expérimentaux, et tu obtiens l’un des billets les plus prisés de la ville. 

Du 12 mars au 26 septembre. £22. 

Cecil Beaton’s Bright Young Things, National Portrait Gallery

La haute société des années 20 et 30 en Grande-Bretagne n’était que trop heureuse d’être vue, et Cecil Beaton était là avec son appareil photo pour tout capturer. 

Du 12 mars au 7 juin. £17-20. 

Titian: Love, Desire, Death, National Gallery

Le titre donne l’impression d’être une autobiographie, mais, au-delà de la désinvolture, il s’agit d’une exposition spéciale qui réunit les six tableaux d’une série inspirée des Métamorphoses d’Ovide – pour la première fois depuis plus de quatre siècles. 

Du 16 mars au 14 juin. 10 £ (12 £ le week-end). 

BMW Tate Live Exhibition, Tate Modern

Faustin Linyekula, Okwui Okpokwasili et Tanya Lukin Linklater s’emparent de la Tate Modern pour une exposition historique. 

Du 20 au 29 mars. 

Artemisia, National Gallery

L’Italie du XVIIe siècle était un monde d’hommes, ce qui rend d’autant plus impressionnant le fait qu’Artemisia Gentileschi ait connu une brillante carrière, qui a fait d’elle la femme peintre la plus célèbre de son temps. 

Du 4 avril au 26 juillet. 18 £ (20 £ le week-end). 

Colourscape, Wembley Park

Véritable paradis psychédélique immersif, l’énorme labyrinthe gonflable Colourscape se trouve dans le parc de Wembley à Pâques. Il y a 100 segments de couleurs entrelacés à explorer, avec des musiciens cachés à l’intérieur de certains d’entre eux ! 

Du 8 au 13 avril. £5. 

Sin, National Gallery                                   

Image représentant le péché par un artiste lors d'une exposition

Tout le monde pèche, certains d’entre nous le font avec style… La méchanceté, la luxure et d’autres méfaits de mauvais goût sont représentés dans les œuvres de Diego Velázquez, Andy Warhol, William Hogarth et Tracey Emin, et comme le péché ne coûte rien (sauf votre âme), cette exposition est glorieusement gratuite ! 

Du 15 avril au 5 juillet.

Zanele Muholi, Tate Modern

Mêlant photographies intimes et autoportraits engageants, le travail de Zanele Muholi explore le stoïcisme et l’expression face aux préjugés, à l’intolérance et à la violence. 

Du 29 avril au 18 octobre.

Yayoi Kusama: Infinity Rooms, Tate Modern

L'infini vu par une artiste lors d'expositions à Londres

Les fascinantes chambres à miroirs de Yayoi Kusama font un retour triomphal en ville ce printemps, alors que la Tate Modern accueille deux installations délicieusement trippantes. 

Du 11 mai 2020 au 9 mai 2021. 

Lynette Yiadom-Boakye, Tate Britain

Portrait pro Lynette Yiadom-Boakye peint des personnages imaginaires dans le style du portrait européen classique, et a été récompensée par sa plus grande exposition à ce jour. 

Du 20 mai au 31 août. 

Rubens: Reuniting the Great Landscapes, Wallace Collection

Pour la première fois depuis 200 ans, le Rainbow Landscape de Ruben et A View of Het Steen in the Early Morning seront présentés dans le même spectacle. C’est un peu comme les retrouvailles des Spice Girls, où 2 deviennent 1, mais avec plus de peinture de paysage flamande. 

Du 20 mai au 13 septembre. Gratuit ! 

BP Portrait Award 2020, National Portait Gallery

Le prix le plus prestigieux du portrait britannique revient pour une quarante et unième année à la National Portrait Gallery, avec encore d’autres portraits à couper le souffle prêts à être saisis sur la toile. 

Du 21 mai au 28 juin. 

Royal Academy Summer Exhibition 2020

L’été londonien n’est pas complet sans les festivals, Wimbledon, est l’exposition d’été annuelle de l’Académie royale, qui se tient sans interruption depuis 1769. Le commissaire d’exposition, qui n’a pas encore été choisi, sélectionnera des œuvres d’art dans tous les médias parmi une série de propositions publiques, et le résultat est généralement assez impressionnant. 

Du 9 juin au 16 août. 

Tate Britain Commission: Heather Phillipson

On ne sait pas grand-chose de l’édition 2020 de l’œuvre d’art immersive annuelle de la Tate Britain, mais Heather Phillipson a toute liberté de faire ce qu’elle veut avec l’espace, alors attends-toi à quelque chose de grand. 

Du 16 juin au 18 octobre. Gratuit ! 

Magdalena Abakanowicz, Tate Modern

En matière de  textiles, de sculptures, les “Abakans” de Magdalena Abakanowicz, quels qu’ils soient, sont impressionnants. Remplissant la galerie Blavatnik de la Tate Modern, ces pièces imposantes seront accrochées au plafond. 

Du 17 juin au 13 septembre. 

Reverb: Sound into Art, Hayward Gallery

Image représentant un visiteur lors d'une exposition

Les choses deviennent très bruyantes puis très silencieuses à la Hayward Gallery, où des artistes comme Yuko Mohri, Tarek Atoui et Oliver Beer ont placé des installations qui répondent à l’architecture brutaliste du bâtiment et explorent comment le son répond à l’espace. 

Du 24 juin au 6 septembre. 14,50 £. 

Angelica Kauffman, Royal Academy

Alors qu’Artemisia était la reine de l’art du XVIIe siècle, Angelica Kauffman a régné au XVIIIe siècle. Enfant prodige et membre fondateur de l’Académie royale, elle peint des personnages non moins importants que Catherine la Grande. 

Du 28 juin au 20 septembre. 

After Empire: Photographing Britain and the World, Tate Britain

S’étendant sur trente-cinq ans – de la fin de la Seconde Guerre mondiale à l’élection de Margaret Thatcher en 1979 – cette exposition se concentre sur la puissante photographie britannique, capturant une nation en pleine mutation. 

Du 30 juin au 27 septembre.

Cézanne: The Rock and Quarry Paintings, Royal Academy

Une bonne partie du marketing est assurée par #CezanneRocks. Les formations rocheuses ont été une riche source d’inspiration pour le peintre français, et cette exposition de niche mais intéressante est l’endroit où la voir. 

Du 12 juillet au 18 octobre. 16 £. 

Conversations with God: Copenicus by Jan Matejko, National Gallery

Deux des plus grandes figures de la Pologne sont réunies dans une même exposition. Le tableau épique de Jan Matejko, “Astronome Copernic”, représente le célèbre mathématicien et astronome polonais. C’est également la première fois que la Galerie nationale expose l’œuvre d’un artiste polonais. 

Du 29 juillet au 15 novembre. Gratuit ! 

Marina Abramović, Royal Academy

Il est temps de faire une place à l’art performance, car la pionnière Marina Abramović teste une fois de plus ses limites physiques et mentales dans la première grande exposition britannique de son travail. 

Du 26 septembre au 8 décembre. 

The Credit Suisse Exhibition: Raphael, National Gallery

Pour son spectacle annuel d’automne, la National Gallery se concentre sur la courte mais prodigieuse vie de Raphaël, 500 ans après sa mort. Des œuvres d’art ont été prêtées de partout dans le monde pour présenter l’ensemble de la carrière du peintre. 

Du 3 octobre au 24 janvier 2021.

Bruce Nauman, Tate Modern

Utilisant tout, du son au néon en passant par les hologrammes, Bruce Nauman crée des œuvres hyper-modernes qui testent les limites de l’art moderne. 

Du 6 octobre au 17 janvier 2021.

Faithful and Fearless: Portraits of Dogs, Wallace Collection

Une tentative extrêmement habile pour amener notre génération obsédée par les chiens à regarder des peintures classiques, cette excellente exposition se penche sur la représentation des Très Bons Garçons de l’antiquité à nos jours. 

Du 14 octobre au 21 février 2021. 

Rita Angus: New Zealand Modernist, Royal Academy

Rita Angus est une artiste emblématique, peu connue en dehors de son pays natal. Elle a abandonné les traditions de la peinture de paysage pour un regard audacieux et coloré sur la beauté naturelle de la Nouvelle-Zélande. 

Du 18 octobre au 24 janvier 2021. 

The EY Exhibition: Rodin, Tate Modern

Auguste Rodin a récemment fait l’objet d’une exposition au British Museum, et maintenant la Tate Modern se lance dans le renouveau. Des pièces moins connues côtoient des chefs-d’œuvre lors de cette exposition, qui présente de nombreuses œuvres qui n’ont jamais été vues hors de France auparavant. 

Du 21 octobre au 21 février 2021. 

Turner’s Modern World, Tate Britain

2020 est une grande année pour JMW Turner, puisqu’il prendra sa place sur le billet de 20 livres cet été. Il s’est également assuré l’exposition la plus attendue à la Tate Britain cette année, car Turner’s Modern World révèle la fascination de l’artiste pour l’industrie. 

Du 28 octobre au 7 mars 2021. 

Maria Bartuszová, Tate Modern

La dernière exposition qui s’ouvrira à la Tate en 2020 a pour sujet l’artiste slovaque Maria Bartuszová, qui explore les sculptures abstraites qu’elle a composées en plâtre blanc. 

Du 11 novembre au 18 avril 2021. 

Tracey Emin/Edvard Munch: The Loneliness of the Soul, Royal Academy

Image représentant une oeuvre lors d'expositions à Londres

Tracey Emin dit qu’elle est amoureuse de Munch depuis qu’elle a dix-huit ans. Le jumelage des deux artistes – organisé par le Musée Munch d’Oslo – est donc une façon fascinante d’explorer la psyché humaine. Prix à déterminer. Plus d’informations.

Du 15 novembre au 28 février 2021.

Notre visite sur les expositions à Londres prend fin, mais on revient vite avec de nouveaux tips rien que pour toi.

Il est évident qu’avec l’apparition du Covid-19 certaines expositions ont pu t’échapper. Mais pas de panique ! Il reste tout de même un panel de choix assez impressionnant en ce qui concerne les expositions à Londres. 

Alors qu’attends-tu pour venir les découvrir ?

Si tu as été intéressé par les expositions à Londres, l’article suivant promet d’être passionnant : Les médias français à Londres.

photos Londres

Ils nous font confiance